Victime ou témoin ?

Témoignez via notre ligne d'écoute anonyme, chat'écoute ou en ligne. Soutien et accompagnement juridique selon la nature du dossier

Milieu scolaire ou professionnel

SOS homophobie est habilitée à effectuer des interventions de prévention contre l'homophobie en milieu scolaire (agrément national) ou professionnel

Soutenez SOS homophobie

Vous pouvez faire un don, adhérer, visiter notre boutique en ligne, voire vous engager à nos côtés dans toute la France !

SOS homophobie publie le Rapport annuel 2015 sur l'homophobie

Ce 19ème Rapport annuel, rendu public le 12 mai 2015, offre une analyse thématique des témoignages reçus par l'association (agressions physiques, agressions verbales, homophobie au travail, dans le cadre de la vie quotidienne, mal de vivre...). Il constitue une référence qui permet de présenter chaque année l'évolution de l'homophobie et de la transphobie en France.

Découvrez-en plus sur le Rapport annuel 2015, dès à présent comment l'obtenir ou devenir bénévole !

Marre de l'homophobie ? Rejoignez SOS homophobie !

Marre de l'homophobie ? Rejoignez SOS homophobie !

SOS homophobie lutte contre les violences et les discriminations envers les personnes lesbiennes, gays, bi et trans : soutien aux victimes et leur accompagnement, prévention d'actes homophobes, biphobes et transphobes, et militantisme pour l'égalité des droits.

Vous voulez vous investir pour faire reculer les préjugés ? SOS homophobie recrute des bénévoles partout en France. Venez à notre rencontre !

Enquête sur la visibilité des lesbiennes et la lesbophobie

Le 5 mars 2015, SOS homophobie publie le rapport « Enquête nationale sur la visibilité des lesbiennes et la lesbophobie ». Ce document est le premier de ce type en France. Aucune enquête n'avait encore interrogé les lesbiennes sur la visibilité de leur orientation sexuelle et jamais un nombre aussi important de femmes (7 126) n'avait témoigné sur la lesbophobie.

L'objectif de l'enquête est double : d’une part, établir la visibilité que les lesbiennes accordent aujourd’hui à leur orientation sexuelle et, d’autre part, déterminer la part d'entre elles qui se déclarent victimes de lesbophobie.

Accéder à la page vous permettant de télécharger ou commander ce rapport...

Allons jusqu'au bout de nos valeurs

«Le point où la résistance s’est faite chez les autres, ce n’était pas qu’ils aient couché ensemble, ce n’était pas ça qui était intolérable, mais c’était que le lendemain matin, ils se tiennent par la main, c’était que, pendant le déjeuner, ils s’embrassent, c’était qu’ils ne se quittent plus, c’était finalement toute une série de plaisirs qui étaient justement des plaisirs d’être ensemble […]». Ces quelques mots de Michel Foucault à propos d’un couple gay trouvent leur résonance dans le bilan que nous dressons des LGBTphobies en 2014.

L’ambition de l’égalité

Lors de la campagne présidentielle de 2012, le candidat François Hollande s’y est engagé : « Une femme doit pouvoir recourir à l’assistance médicale à la procréation, soit parce qu’elle ne peut pas avoir d’enfant, soit parce qu’elle ne souhaite pas avoir une relation avec un homme. » Trois ans plus tard, qu’est devenue cette promesse ?



Appel à témoignage "coming out lesbien" pour Marie Claire

Journaliste et réalisatrice de documentaire, je prépare actuellement un article pour le magazine Marie Claire sur des femmes ayant révélé leur homosexualité à 50/60 ans après une première phase de vie hétérosexuelle, éventuellement familiale. La rencontre avec quelques femmes qui ont vécu cette situation m'a donné envie d'y consacrer un sujet composé de plusieurs témoignages, qui pourront au besoin être anonymisés. 
Au-delà de la spécificité de chaque trajectoire, ce qui m'intéresse dans ce sujet est :

Date limite de réponse: 
31 Mai 2015

Le visage de l’homophobie du quotidien : un homme jette de l’acide sur son voisin homosexuel

Depuis plusieurs mois, Michael est victime d’injures homophobes, de harcèlement et de menaces de mort de la part de son voisin. Le 12 avril 2015, il a été violemment agressé par ce dernier. Placé sous contrôle judiciaire, celui-ci comparaît aujourd’hui devant le tribunal correctionnel de Thionville. SOS homophobie s’est constituée partie civile dans ce procès. L’association sera représentée par Maître Lionel Oks, avocat au barreau de Paris.

Un coup de sifflet contre l’homophobie : à vous de jouer !

Le ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports lance une campagne de lutte contre l’homophobie et la transphobie dans le sport reposant notamment sur des affiches ayant pour slogan « Un coup de sifflet contre l’homophobie » (www.sports.gouv.fr/CoupdeSifflet). SOS homophobie s’associe pleinement à cette action et salue cette initiative des pouvoirs publics.

Syndiquer le contenu