Iran : homophobie : agissez contre une exécution imminente

Makwan Moloudzadeh, Kurde iranien, risque la peine de mort très prochainement. Il aurait été déclaré coupable de lavat-e iqabi (relations anales) lors du viol présumé d'un garçon de treize ans, alors que Makwan Moloudzadeh, était lui-même âgé de treize ans au moment des faits présumés. Le jeune homme a été jugé par la 1ère chambre du tribunal pénal de Kermanshah et condamné à mort le 7 juin 2007. Les témoins se sont rétractés et ont signé des déclarations écrites et certifiées à cet effet. Il doit être exécuté en public, près de son domicile.

La loi iranienne prévoit une peine de flagellation pour les mineurs (garçons âgés de moins de 14 ans) accusés de lavat («actes homosexuels»). Le juge a cependant invoqué le principe d'elm-e qazi, c'est-à-dire le fait qu'il «savait», en tant que juge, qu'il y avait eu pénétration et que Makwan Moloudzadeh pouvait à ce titre être condamné à mort. Makwan Moloudzadeh a formé un recours le 5 juillet, mais il a été débouté par la Cour suprême le 1er août

Le droit international interdit catégoriquement l'application de la peine capitale à des personnes reconnues coupables de crimes commis alors qu'elles avaient moins de dix-huit ans. En tant que partie au Pacte international relatif aux droits civils et politiques (PIDCP) et à la Convention relative aux droits de l'enfant, l'Iran s'est engagé à ne pas exécuter de mineurs délinquants.

Tous les prétextes fallacieux sont utilisés pour assassiner des homosexuels dans un pays où le code pénal islamique rend passible de la peine de mort l'homosexualité entre adultes consentants. Face aux multiples déclarations homophobes des dignitaires religieux iraniens, force est de constater qu'une nouvelle fois la religion est prétexte à la haine, à la violence et au meurtre.

SOS homophobie appelle tous ses militants et sympathisants à faire pression sur le gouvernement Iranien en lui demandant, d'une part de respecter les textes internationaux auxquels l'Iran est parti et donc à ne pas appliquer la peine de mort contre un accusé mineur au moment des faits présumés, et d'autre part de respecter les droits des personnes LGBT. Ecrivez à :

Guide spirituel de la République islamique d'Iran :
His Excellency Ayatollah Sayed 'Ali Khamenei
info@leader.ir
Formule d'appel :
Your Excellency / Excellence,

Responsable du pouvoir judiciaire :
Ayatollah Mahmoud Hashemi Shahroudi
Ministry of Justice, Ministry of Justice Building, Panzdah-Khordad Square,
info@dadgostary-tehran.ir (dans le champ réservé à l'objet, veuillez écrire : "FAO Ayatollah Shahroudi")
Formule d'appel :
Your Excellency / Monsieur,

COPIES À

Président du Majlis-e Shoura-e Islami (Assemblée consultative islamique) :
hadadadel@majlis.ir
Formule d'appel :
Your Excellency / Monsieur,

Directeur de la prison centrale de Kermanshah :
markazi@kermanshaprisons.ir
ahead@kermanshaprisons.ir
Formule d'appel :
Dear Sir, / Monsieur,