Communiqué de presse

Une promesse de sang ?

Mardi 17 mars, Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, s’est de nouveau prononcée en faveur d’une levée de l’interdiction pour les homosexuels et bisexuels masculins de donner leur sang. Selon la ministre, « il ne serait pas acceptable que l’orientation sexuelle soit perçue comme un critère d’exclusion ». SOS homophobie salue ces propos mais restera extrêmement attentive à la prise effective de mesures pour mettre fin à une discrimination qui interdit à vie aux hommes gays et bisexuels d’effectuer cet acte citoyen.

Le prix Pierre Guénin contre l’homophobie est décerné à Jean-Paul Cluzel

Le 11 mars 2015, les membres du jury du prix Pierre Guénin contre l’homophobie et pour l’égalité des droits, parmi lesquels compte SOS homophobie, se sont réuni-e-s et ont décidé de distinguer Jean-Paul Cluzel.

Sortie du rapport « Enquête nationale sur la visibilité des lesbiennes et la lesbophobie »

A l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes ce 8 mars, SOS homophobie publie le rapport « Enquête nationale sur la visibilité des lesbiennes et la lesbophobie». Ce document est le premier de ce type en France. Aucune enquête n'avait encore interrogé les lesbiennes sur la visibilité de leur orientation sexuelle et jamais un nombre aussi important de femmes (plus de 7 000) n'avait témoigné sur la lesbophobie. 

Le suicide, une conséquence avérée de l’homophobie et de la transphobie

A l’occasion de la Journée nationale de prévention du suicide ce 5 février, SOS homophobie rappelle que les personnes lesbiennes, gays, bi-e-s et trans (LGBT) ont un taux de suicide en moyenne plus élevé que le reste de la population. Nous réaffirmons aujourd’hui l’importance de la lutte contre les LGBTphobies pour prévenir le suicide, notamment des plus jeunes.

Une équipe féminine de foot agressée par un entraîneur sur un terrain de la ville de Paris

Communiqué conjoint Association Les Dégommeuses / SOS homophobie

Le mercredi 28 janvier 2015, les joueuses de l’équipe féminine de football « Les Dégommeuses » ont été victimes d’actes sexistes et lesbophobes caractérisés au stade Louis Lumière, à Paris.

Syndiquer le contenu