Communiqué de presse

Les agresseurs de Wilfred et Olivier condamnés : le visage de l’homophobie reconnu

Le 7 avril 2013, Wilfred de Bruijn et son compagnon Olivier Couderc étaient agressés à Paris. Aujourd’hui, le tribunal correctionnel de Paris a condamné leurs agresseurs à 30 mois de prison dont respectivement 18 et 15 mois ferme. La circonstance aggravante liée à l’orientation sexuelle des victimes a bien été retenue par le tribunal. Les agresseurs ont été condamnés à verser un euro de dommages-intérêts à SOS homophobie qui s’était constituée partie civile.

Condamnation par l'ONU de la stérilisation des personnes Trans'

En mai 2014, 7 agences de l’ONU (Organisation mondiale de la santé, UNICEF, Haut commissariat aux Droits de l’Homme, ONU Femmes, ONU Sida, Programme des Nations unies pour le développement, Fonds des Nations unies pour la population) ont publié une déclaration commune contre la stérilisation forcée et coercitive et ce, notamment, à l’encontre des personnes Trans’.

La lesbophobie s’affiche

Alors que la mairie du Pecq, dans les Yvelines, vient de demander à l’entreprise JC Decaux de retirer une affiche publicitaire mettant en scène deux femmes sur le point de s’embrasser, le terme « lesbophobie » fait son entrée dans la nouvelle édition du Petit Robert.

Condamnation exemplaire du journal Minute

Ce mardi 20 mai 2014, le tribunal correctionnel de Paris reconnaît le journal Minute coupable d’injure et d’incitation à la haine à raison de l’orientation sexuelle dans son édition du 11 juillet 2011 et le condamne à 4000 euros d’amende et 3000 euros de dommages-intérêts.

SOS homophobie soutient tous les parents

Alors que l’Assemblée nationale vient de débuter l’examen de la proposition de loi « Autorité parentale et intérêt de l’enfant », SOS homophobie tient à réaffirmer son soutien à tous les parents et appelle les parlementaires à adopter une loi Famille qui prenne en compte la réalité de toutes les familles.

Syndiquer le contenu