Communiqué de presse

SOS homophobie soutient l’Existrans : une loi sur le changement d’état civil est urgente

SOS homophobie soutient la dix-huitième édition de l’Existrans, la marche des personnes trans et intersexes, et de celles et ceux qui les soutiennent. Samedi 18 octobre, nous nous joindrons comme chaque année au cortège parisien qui partira de Stalingrad à 14h.

Avis favorable de la Cour de cassation sur les enfants nés d’une PMA : une clarification nécessaire

SOS homophobie salue l’avis favorable rendu aujourd’hui par la Cour de cassation concernant les adoptions d’enfants nés d’une PMA.

Rentrée scolaire : pour en finir avec l’homophobie et la transphobie

Une nouvelle année scolaire démarre et nous ne pouvons qu'espérer qu'elle soit plus apaisée que celle écoulée pour les jeunes lesbiennes, gays, bi-e-s et trans (LGBT), ou celles et ceux perçu-e-s comme tel-le-s. L'actualité de ces derniers mois a mis en évidence un relent d'homophobie et de transphobie au sein de la société française qui a pu s'exprimer sans complexe dans l'espace public et sur les réseaux sociaux.

L’homophobie sur le pas de la porte

Le 10 mars 2014, un jeune homme était violemment insulté et agressé à Cherbourg dans le hall de son immeuble. Son agresseur a été condamné à 2 mois d’emprisonnement avec sursis pour violences volontaires. La circonstance aggravante liée à l’orientation sexuelle de la victime a bien été retenue par le tribunal. L’agresseur a été condamné à verser un euro de dommages-intérêts à SOS homophobie qui s’était constituée partie civile. L’association était représentée par Maître Delphine Manuel Lauriano, avocate au barreau de Caen.

La lutte contre l'homophobie et la transphobie deux ans après l'élection de François Hollande

En 2012, SOS homophobie faisait parvenir à chaque candidat-e à l’élection présidentielle un questionnaire portant sur 12 revendications qui visent à lutter contre l’homophobie et la transphobie, et à œuvrer pour l’égalité des droits. Deux ans après les élections présidentielle et législatives, force est de constater que ces sujets tendent à être mis de côté par le nouvel exécutif.

Syndiquer le contenu