Communiqué de presse

Une équipe féminine de foot agressée par un entraîneur sur un terrain de la ville de Paris

Communiqué conjoint Association Les Dégommeuses / SOS homophobie

Le mercredi 28 janvier 2015, les joueuses de l’équipe féminine de football « Les Dégommeuses » ont été victimes d’actes sexistes et lesbophobes caractérisés au stade Louis Lumière, à Paris.

L’amour n’a pas de frontières

SOS homophobie salue la décision de la Cour de cassation de valider le mariage de Dominique et Mohammed, ressortissants français et marocain.

#LesHomophobesDoiventSeFaireSoigner

SOS homophobie dénonce avec la plus grande fermeté la recrudescence des propos homophobes tenus sur Twitter. Au cours des derniers jours, quatre hashtags homophobes (#HomophobeEtFier, #OnNeVeuxPasDuMariagePourTous (sic), #StopAdoptionPourTous, #LesHomosDoiventSeFaireSoigner) ont été parmi les plus employés sur le réseau social.

La lutte contre le sida, une lutte pour l’égalité et la dignité

Les luttes contre le sida, contre la sérophobie, et contre l’homophobie et la transphobie sont étroitement liées. A ce titre, SOS homophobie s’associe partout en France aux événements organisés à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida.

SOS homophobie rend hommage à toutes les victimes de cette maladie et salue celles et ceux qui luttent chaque jour contre le VIH et combattent la sérophobie.

Vigilance sur la représentation de la diversité à l’école

Hier sur France Bleu Loire Océan, la présidente de la « Manif pour tous Loire-Atlantique », France de Lantivy, a demandé aux responsables de l’enseignement catholique de son département de ne pas diffuser le court-métrage Ce n’est pas un film de cowboys, au motif qu’ « un film qui présente l’homosexualité à des enfants, c’est un risque de confusion ». « Nous nous battons pour que les sexes hommes-femmes et filles-garçons soient respectés en tant que complémentarité, et pas indifférenciés » a-t-elle déclaré.

Syndiquer le contenu