Communiqué de presse

Rentrée scolaire : nouveaux espoirs dans la lutte contre l'homophobie et la transphobie à l'école

Une nouvelle année scolaire démarre et nous ne pouvons qu'espérer qu'elle soit moins virulente que celle écoulée pour les jeunes lesbiennes, gays, bi-e-s et trans (LGBT), ou celles et ceux perçu-e-s comme tel-le-s. L'actualité de ces derniers mois a mis en évidence un relent inquiétant d'homophobie et de transphobie au sein de la société française qui a pu s'exprimer sans complexe dans l'espace public et sur les réseaux sociaux.

Démédicalisation et déjudiciarisation du changement d'état civil pour les personnes trans

Communiqué de presse inter-associatif

Démédicalisation et déjudiciarisation du changement d’état civil pour les personnes trans : après l’avis de la CNCDH, le parti socialiste au gouvernement doit plus que jamais tenir ses engagements : une loi et vite !

PMA : le CCNE repousse la tenue d’états généraux non nécessaires

Le président du comité consultatif national d'éthique (CCNE) annonce reporter ses états généraux sur la question de la procréation médicalement assistée (PMA) « au début 2014 ». La raison invoquée : le débat public sur la fin de vie qui a bousculé son calendrier.

La lutte contre l'homophobie et la transphobie un an après l'arrivée au pouvoir de François Hollande

En 2012, SOS homophobie faisait parvenir à chaque candidat-e à l’élection présidentielle un questionnaire portant sur 12 revendications qui visent à lutter contre l’homophobie et la transphobie et à œuvrer pour l’égalité des droits. Un an après les élections présidentielles et législatives, force est de constater que ces sujets ne sont pas ignorés par le nouvel exécutif mais que des résultats concrets se font attendre.

 

Futur-e-s marié-e-s discriminé-e-s : SOS homophobie appelle à agir

Ces dernières semaines, SOS homophobie a reçu plusieurs témoignages de couples de personnes de même sexe qui se voient refuser des services commerciaux, tels que des locations de salles en vue de leur mariage par exemple, au seul motif de leur orientation sexuelle. Parfois même, un refus de célébrer leur union par le ou la maire de leur commune. Une situation alarmante.

 

Syndiquer le contenu