Communiqué de presse

SOS homophobie multiplie ses actions contre l'homophobie dans le sport

Il y a quelques semaines, les Dégommeuses, équipe féminine de football parisienne, ont subi au cours d'un entraînement une violente agression par un groupe d’adolescents : du haut d'un immeuble voisin au terrain, ces agresseurs les ont arrosées d'insultes, accompagnées de gestes à connotation sexuelle, avant de jeter vers elles des bouteilles pleines d'eau. Et ceci, dans l'indifférence générale.

Prévention à l'école : SOS homophobie de nouveau agréée sur le plan national

Le 30 mai 2013, le Ministère de l'éducation nationale publie au Bulletin officiel l'arrêté délivrant à SOS homophobie un agrément national au titre des associations éducatives complémentaires de l'enseignement public : une reconnaissance du travail réalisé et qui reste encore à faire pour la lutte contre l'homophobie, la biphobie et la transphobie en milieu scolaire.

Après la pluie de violences, le beau temps des mariages

Après plusieurs semaines de violences et un week-end ayant laissé cours à de nombreuses et déplorables agressions physiques, notamment à l’encontre de membres de SOS homophobie les premiers mariages entre personnes de même sexe sont enfin célébrés ce mercredi 29 mai.

 

L'homophobie au travail est contre-productive !

La lesbophobie, la gayphobie, la biphobie et la transphobie au travail sont des réalités quotidiennes. Insultes, blagues à la machine à café, harcèlement moral, refus d'embauche ou licenciement discriminatoire, blocage dans la carrière : en l'espace de trois ans, plus de 500 situations d'homophobie dans le cadre professionnel ont été signalées à la ligne d'écoute de SOS homophobie.

L'avancée vers l'égalité n'est pas contraire à la Constitution !

Ce vendredi 17 mai, le Conseil constitutionnel a rendu un avis attendu : la loi ouvrant le mariage et l'adoption aux couples de personnes de même sexe n'est pas contraire à la Constitution.

A peine le texte était-il voté en seconde lecture à l'Assemblée Nationale, après un nombre presque record d'heures de débat au sein des hémicycles du Parlement, que les parlementaires de l'opposition sautaient sur l'ultime procédure leur permettant de faire obstruction à l'adoption du texte et saisissaient le Conseil constitutionnel.

Syndiquer le contenu