Manifestation 8 mars pour touTEs

Le 8 mars, nous manifesterons pour l'égalité, pour l'égalité entre les femmes et les hommes mais aussi pour le droit à l'accès à la PMA pour toutes! Nous dénonçons ainsi la lesbophobie et toute forme d'injustice faite aux lesbiennes, encore aujourd'hui trop souvent invisibilisées.

L'évènement sur FB: https://www.facebook.com/events/424647211046213/

[Tous les évènements à l'occasion de la journée internationale pour les droits des femmes: https://www.sos-homophobie.org/journee-internationale-pour-les-droits-des-femmes]

Le 8 mars, nous manifesterons pour l'égalité, pour l'égalité entre les femmes et les hommes mais aussi pour le droit à l'accès à la PMA pour toutes! Nous dénonçons ainsi la lesbophobie et toute forme d'injustice faite aux lesbiennes, encore aujourd'hui trop souvent invisibilisées.
Le texte de l'appel:
Nos corps, nos identités et nos histoires nous appartiennent. Ils n'appartiennent ni aux hommes, ni à l'Etat, nous ne leur laisserons pas.
Contrôle policier, contrôle judiciaire, contrôle médical, contrôle politique, contrôle économique, contrôle social, contrôle moral.
A l'image de nos vies, nos corps de femmes sont des champs de bataille.
En nous privant de libertés et de notre autonomie, notamment économique, les hommes et l'Etat ont fait de nous des guerrières.
Nous ne nous battons pas par romantisme mais pour vivre.
Nous ne nous battons pas avec des armes de guerre mais chaque jour porte son lot d'obstacles à franchir. Chacune d'entre nous a développé ses propres stratégies et ses propres armes, seule ou collectivement.
Ce combat est quotidien, ce combat est familier : ce combat est notre force.
Nous le menons parce que ce sont nos vies qui sont en jeu.
Pour les femmes, vivre c'est combattre et nous avons décidé de vivre.
Pour la dignité de chacune et pour la justice pour toutes et tous.Pour que soient respectés aujourd'hui et toujours : nos choix, nos désirs, nos besoins."

Le texte de l'appel:

Nos corps, nos identités et nos histoires nous appartiennent. Ils n'appartiennent ni aux hommes, ni à l'Etat, nous ne leur laisserons pas.Contrôle policier, contrôle judiciaire, contrôle médical, contrôle politique, contrôle économique, contrôle social, contrôle moral.A l'image de nos vies, nos corps de femmes sont des champs de bataille.En nous privant de libertés et de notre autonomie, notamment économique, les hommes et l'Etat ont fait de nous des guerrières.Nous ne nous battons pas par romantisme mais pour vivre.Nous ne nous battons pas avec des armes de guerre mais chaque jour porte son lot d'obstacles à franchir. Chacune d'entre nous a développé ses propres stratégies et ses propres armes, seule ou collectivement.Ce combat est quotidien, ce combat est familier : ce combat est notre force.Nous le menons parce que ce sont nos vies qui sont en jeu.Pour les femmes, vivre c'est combattre et nous avons décidé de vivre.Pour la dignité de chacune et pour la justice pour toutes et tous. Pour que soient respectés aujourd'hui et toujours : nos choix, nos désirs, nos besoins.


 


Date: 
dim, 08/03/2015 -
14:00 - 17:00
Lieu: 

Bellevile, Paris 19eme

Délégation régionale: