Projection débat du film PRIDE

Projection débat du film "Pride", pour sa sortie nationale le mercredi 17 septembre.
Stand dès 19h et débat avec les militant-e-s de SOS homophobie après la projection.

PRIDE , de Matthew WARCHUS - GB 2014 1h57mn VOSTF - avec Bill Nighy, Imelda Stauton, Dominic West, Paddy Considine, George Mackay... Scénario de Stephen Beresford.

https://www.facebook.com/events/1462799410649532/

C'est typiquement le genre de film qui va vous donner la pêche en ces temps de rentrée forcément morose. Un condensé de ce que le cinéma anglais sait faire à la perfection : une épatante comédie sociale qui vous rappelle que dans ce pays qui a vu bien des luttes parfois âpres, l'improbable voire l'impossible est parfois possible, que ceux que l'on n'aurait jamais imaginés combattre côte-à-côte peuvent briser les intolérances pour le meilleur, que la générosité peut l'emporter envers et contre tout… Un film où l'on rit beaucoup et où l'on pleure aussi au détour d'une scène particulièrement émouvante, sur l'écran comme dans la salle. Un film qui rend hommage à l'extravagance libertaire des uns et à la dignité prolétaire des autres, qui sent bon la lande galloise autant que les dancefloors londoniens.

Nous sommes en 1984. Margaret Thatcher, la tristement bien nommée Dame de Fer, a humilié la gauche politique dans les urnes et veut mettre à genoux la gauche ouvrière et syndicale encore très puissante dans les Midlands et au Pays de Galles, terres de mines et d'industries. Comme partout en Europe, le charbon est sur le déclin et devient une activité déficitaire. Thatcher décide d'en profiter pour fermer un maximum de puits de mine et briser ainsi les solidarités ouvrières. Pour les mineurs britanniques, commence une grève interminable et Thatcher compte bien sur l'épuisement des ouvriers…
Alors partout la solidarité s'organise, pour permettre aux mineurs de tenir. C'est là que va se manifester le soutien totalement inattendu d'un groupe de gays et lesbiennes londoniens, qui sentent que l'exclusion dont ils sont eux-mêmes victimes n'est pas si éloignée de celle que subissent les travailleurs gallois : ils décident donc d'organiser une grande collecte dans le milieu queer. Et même si les syndicats, pas vraiment homo friendly, repoussent frileusement cette main tendue, nos militants gays et lesbiennes ne se découragent pas et s'attachent à venir en aide à la communauté de mineurs d'une petite vallée galloise. Autant dire que ça va faire drôle quand le groupe de jeunes gens bariolés débarque dans le coron !

Pride évite à merveille tous les écueils d'une histoire (bien réelle d'ailleurs puisqu'elle aboutit même à l'ouverture de la Gay Pride 1985 par des mineurs gallois) qui aurait pu être prétexte aux pires caricatures. Sans taire les préjugés réciproques (le gay et la lesbienne londoniens craignent autant le bouseux gallois et catholique que le Gallois un tantinet homophobe a des préjugés sur ces folles de la capitale qui ne pensent qu'à draguer et à danser), Pride raconte une belle et grande aventure humaine qui croise les luttes ouvrières et le début des terribles années SIDA, chant du cygne autant d'une certaine tradition socialiste que d'une insouciance dans le milieu gay. Cette aventure, ce sont avant tout les femmes de mineurs qui la rendent possible, ces femmes qui sont elles-même victimes du machisme du milieu ouvrier et qui voient dans l'arrivée de ces garçons et filles délurés un souffle de liberté dont elles vont clairement profiter.

Porté par une géniale troupe d'acteurs pas forcément très connus mais tous parfaits, Pride a emballé tout le monde lors de sa présentation à la Quinzaine des Réalisateurs du dernier Festival de Cannes. Autant le jury de la « Queer Palm » qui lui a décerné le trophée avec enthousiasme qu'un public bien plus large tout simplement emporté par un film si drôle et touchant. Et après une année où l'homophobie s'est parfois affichée triomphante dans des « manifs pour tous » nauséabondes, on ne peut qu'être heureux de se rassembler autour de ce Pride qui dégage une formidable énergie positive.

 

Date: 
mer, 17/09/2014 -
19:00 - 23:00
Lieu: 
Délégation régionale: