Agressions homophobes : une rue pour François Chenu