Appel à mobilisation les 15 et 16 décembre pour l'égalité des droits

SOS homophobie appelle à une forte mobilisation, aux côtés de l’Inter LGBT, de toutes les associations et organisations participantes, et surtout de tou-te-s les citoyen-ne-s militant pour l’égalité et contre les discriminations.

Mobilisation pour participer à la manifestation du 16 décembre à Paris et dans les autres villes de France les 15 ou 16 décembre (détails à venir).

 

Plus que jamais, il est nécessaire d’être solidaires et de se mobiliser.

Rien n’est gagné. Ces dernières semaines ont été marquées par plusieurs évènements qui montrent à quel point le projet de loi est contesté et peut être attaqué au sein même de la majorité. En effet, depuis que le projet de loi a été présenté en conseil des Ministres, le 7 novembre dernier, il ne se passe pas plus de deux jours sans un tombereau de haine publique : que ce soient des démonstrations de force lors de la manifestation du 18 novembre dernier ou des déclarations de plusieurs personnalités, notamment politiques, faisant des amalgames des plus douteux. Mais au-delà d’une dénonciation de ces manifestations publiques profondément homophobes et que l’on aurait souhaitées d’un autre temps, notre mobilisation doit signifier nos revendications et notre vigilance. Revendications, parce qu’en l’état actuel, le projet ne prévoit toujours pas les mêmes droits aux couples homosexuels et hétérosexuels : la procréation médicalement assistée pour les couples de femmes n’est pas prévue dans le projet. Il est nécessaire de dénoncer cette discrimination et de soutenir les député-e-s qui déposeront des amendements dans ce sens. Vigilance, parce que, même si SOS homophobie est favorable à un débat respectueux, il y aurait des concessions inacceptables, comme l’inclusion d’une clause de conscience pour les Maires qui ne souhaiteraient pas marier un couple de gays ou de lesbiennes.

La loi doit être la même pour tou-te-s : dans son contenu et dans son application. Les lesbiennes, gays, bi et trans ne doivent pas rester des citoyen-ne-s de seconde zone.

 

La manifestation du 16 décembre 2012 ne sera pas la manifestation des lesbiennes, gays, bi et trans. SOS homophobie appelle tou-te-s les citoyen-ne-s attaché-e-s à une réelle égalité des droits et au respect de tou-te-s dans une société humaniste, à se mobiliser et à rejoindre les manifestations et rassemblements en faveur du mariage pour tou-te-s.