Appel à témoignages des femmes victimes de lesbophobie, biphobie et transphobie

SOS homophobie lance une campagne d’appel à témoignages à destination des femmes cis et trans qui subissent des actes lesbophobes ou biphobes. Cette campagne fait suite au constat que les femmes lesbiennes et bisexuelles témoignent beaucoup moins d’actes LGBTphobes que les hommes sur la ligne d'écoute, le courriel et le chat'écoute de SOS homophobie : en 2018, seuls 21% des témoignages signalés proviennent de femmes. Cela ne signifie pas pour autant que les femmes sont moins confrontées à la lesbophobie car il a été observé dans l'enquête sur la visibilité des lesbiennes et la lesbophobie de 2015 que 60% des répondantes disent avoir subi au moins un acte lesbophobe durant les deux années précédant l'enquête.

De plus, la majorité des témoignages de femmes reçus concernent des actes lesbophobes, biphobes ou transphobes violents et peu dénoncent uniquement des insultes contrairement aux hommes. Cela est notamment une conséquence du sexisme et de l’invisibilisation des lesbiennes. En effet, les femmes ont depuis longtemps appris à intérioriser tous les actes discriminants et les insultes subis dans la rue (notamment sexistes) et n'ont donc pas pris le réflexe de les dénoncer. Les actes lesbophobes ont la particularité de mêler sexisme et homophobie et se présentent souvent sous la forme de remarques ou propositions sexuelles. S’ajoute à cela le fait que peu de lesbiennes dénoncent publiquement les actes lesbophobes dont elles sont victimes. Cette absence de modèle spécifique, comme #balancetonporc ou #meetoo ont pu l'être pour les violences faites envers les femmes, ne favorisent pas la prise de parole des femmes victimes de lesbophobie, biphobie ou transphobie.

La vocation de cette campagne est de faire prendre conscience aux femmes que les insultes et remarques blessantes ne sont pas acceptables et qu'elles peuvent les dénoncer en témoignant à SOS homophobie. Cette campagne, imaginée par la commission lesbophobie de SOS homophobie, incite également toute personne qui assiste à un acte lesbophobe à témoigner car il est important que tout le monde se mobilise contre la lesbophobie, et pas uniquement celles qui en sont victimes.

Cette campagne est réalisée sous forme d'un visuel diffusé sur les réseaux sociaux et disponible sur cartes postales et affiches.