Bruno Wiel, victime de crime homophobe : SOS homophobie se porte partie civile