Couples homosexuels et "sécurisation des enfants" : François Fillon doit s’expliquer

Lors de l’émission « Des paroles et des actes » du 2 février, le Premier ministre François Fillon a exprimé son opposition à l’ouverture du mariage aux couples homosexuels en ces termes : "L'institution du mariage a un objectif, qui est celui de la sécurisation des enfants. C'est un objectif qui ne me paraît pas compatible avec les couples homosexuels, je l'ai toujours défendu. » 

Cet argument stupéfie SOS homophobie. Que doit-on comprendre ? Que les dizaines de milliers d’enfants actuellement élevés par des couples homosexuels sont en danger ? Sous-entend-il, comme on l'entend régulièrement, qu’il existe un risque de pédophilie inhérent à l’homosexualité des parents ? 

Autre hypothèse, M. Fillon ferait référence à une sécurité juridique apportée par le mariage. Les enfants élevés par des couples hétérosexuels auraient donc droit à une « sécurisation » que M. Fillon refuse aux enfants élevés par des couples homosexuels ? Comment M. Fillon justifie-t-il une telle discrimination entre les enfants ? Il nous semble a contrario que c’est notamment PARCE qu’il apporte une sécurité juridique aux enfants que le mariage doit être ouvert aux couples homosexuels.

SOS homophobie rappelle que les enfants élevés par des couples homosexuels pâtissent dans leur vie quotidienne (école, santé…) d’une insécurité entretenue par l’Etat, qui refuse que le rôle du deuxième parent soit reconnu : Monsieur Fillon a lui-même renoncé à remédier à cette insécurité en retirant le projet de loi sur le statut du tiers. On ne peut se prétendre préoccupé par le bien-être des enfants tout en refusant toute évolution législative allant dans ce sens. L’ouverture du mariage aux couples homosexuels est nécessaire à la sécurisation des enfants qu’ils et elles élèvent.

SOS homophobie attend de François Fillon qu’il s’explique clairement sur le sens de cette déclaration.