Egalité de devoirs, mais toujours pas d'égalité de droits entre couples homosexuels et couples hétérosexuels

Le Tribunal des affaires de sécurité sociale de Nantes a débouté lundi deux homosexuelles, mères d'un petit garçon de 21 mois et d'une petite fille de 15 jours, qui réclamaient le droit à un congé de paternité, comme tous les couples hétérosexuels.

Sous prétexte que le congé paternité est réservé à un homme, le Tribunal a donc entériné la discrimination existante contre les couples homosexuels.

Pourquoi, alors que les couples homosexuels sont soumis aux mêmes devoirs que les couples hétérosexuels, n'ont-ils toujours pas les mêmes droits ?

SOS homophobie dénonce cette décision du Tribunal et réclame l'extension du congé de paternité aux partenaires de même sexe. SOS homophobie réclame l'égalité de droit entre couples homosexuels et couples hétérosexuels, égalité qui passe également par le droit au mariage et à l'adoption.

SOS homophobie
www.sos-homophobie.org
Ligne d'écoute anonyme : 0810 108 135 ou 01 48 06 42 41

Secrétariat presse : 06.28.32.02.50 /