Halte aux fantasmes homophobes !

SOS homophobie condamne avec fermeté les récentes déclarations du député Nicolas Dhuick (LR) lors d’une interview pour l’agence de Presse Sputnik, le 4 février 2017 : « Concernant sa vie privée, ça commence à se savoir à l’heure où nous parlons. Macron est quelqu’un qu’on appelle le 'chouchou' ou le 'chéri' des médias français, qui sont détenus par un petit nombre de personnes, comme tout le monde le sait. Par ailleurs, l’un de ses soutiens est le célèbre homme d’affaires Pierre Bergé, un associé et amant de longue date d’Yves Saint Laurent, qui est ouvertement homosexuel et défend le mariage pour tous. Il y a un très riche lobby gay qui le soutient. Cela veut tout dire. »

Insinuer que les médias français sont monopolisés par un lobby gay qui favoriserait un candidat plutôt qu’un autre relève d’une pure tentative « d’entacher » la campagne au détriment des personnes LGBT. Pire encore, cette déclaration prononcée par un élu favorise et renforce les discriminations envers les personnes LGBT.

SOS homophobie rappelle que la provocation à la discrimination à l’égard d’un groupe de personnes en raison de leur orientation sexuelle est un délit prévu par la loi depuis 2004.

SOS homophobie est attachée à ce que la campagne présidentielle se déroule de manière sereine. L’association sera vigilante sur tous les propos tenus par les candidat-e-s et représentant-e-s de chaque parti au cours des prochains mois, avec une attention particulière aux propos de Monsieur Nicolas Dhuicq.