Interdiction de diffusion en France du site internet haineux DemacratieParticipative.biz : SOS homophobie se porte partie civile

Le site internet DemocratieParticipative.biz est un site de la « fachosphère », très violemment raciste, antisémite, homophobe et fasciné par le IIIème Reich. Très actif dans la création de contenus, multipliant les attaques ad hominem, il a été poursuivi à de multiples reprises depuis sa création en 2016.

Ce site, hébergé aux Etats-Unis à travers une cascade d’entreprises assurant l’anonymat de ses rédacteurs, ne peut être poursuivi dans ce pays en raison de la législation américaine.

Son directeur de publication présumé est en fuite au Japon. Malgré de multiples condamnations en France pour injures publiques et provocation à la haine, à la discrimination ou à la violence à raison de l’origine, de la religion réelle ou supposée ou de l’orientation sexuelle, il ne peut être extradé en raison des règles de droit internes japonaises.

C’est pourquoi, le Parquet de Paris a lancé, à la demande de la DILCRAH, une procédure civile très exceptionnelle en référé visant à interdire aux principaux fournisseurs d’accès internet de diffuser ce site sur le sol français, en application de l’article 50-1 de la loi du 29 juillet 1881.

SOS homophobie s’associe à cette procédure en raison de multiples plaintes de personnes LGBT+ diffamées et insultées reçue par l’association.

Ce site évoque en effet systématiquement les personnes LGBT+ en leur associant les adjectifs de « dégénérés », « sidaïques », « pervers » etc., dont le caractère insultant et incitant à la haine à raison de l’orientation sexuelle ne fait aucun de doute.

En incitant à une haine aussi féroce contre les personnes LGBT+, ce type de contenus largement rependus sur internet ne peut que concourir à la hausse des agressions physiques observée en France depuis le début de l’année contre personnes LGBT+.

L’audience aura lieu le jeudi 8 novembre 2018 au TGI de Paris.

SOS homophobie remercie Me Rémy Rubaudo, avocat au barreau de Paris, qui la représente dans cette affaire.

Contact presse : Jean-François Connan, responsable de la Commission Soutien juridique de SOS homophobie: 06.12.89.88.03