Interpellation musclée des opposants au parvis Jean Paul II

Plus de cinquante personnes ont été interpellées lors de la cérémonie pendant laquelle était rebaptisée "Place Jean Paul II" la place du parvis de Notre Dame.

Rappelons que le pontificat de Jean-Paul II a été marqué par ses prises de positions conservatrices, par l'affirmation des traditions catholiques s'opposant à l'avortement, la contraception, l'homosexualité, le divorce, le mariage homosexuel, l'ordination des femmes.

Par ses positions sur le préservatif et sur l'homosexualité, Jean-Paul II a été le porte-parole d'un catholicisme obscurantiste, générateur de discrimination, de haine, de violence et de mort. Ainsi, le Lexicon et les documents établis par la congrégation pour la doctrine de la Foi rappellent les positions de Jean-Paul II : "Les homosexuels n'ont aucun droit, car l'homosexualité n'a aucune valeur sociale...". Les actes homosexuels sont décrits comme des "péchés... et l'expression du vice et de la luxure..." placés sur le même plan que la prostitution et le viol.

SOS homophobie désapprouve la décision de baptiser une place du nom d'un tel personnage, dénonce fortement les interpellations policières violentes et injustifiées qui ont marquées la cérémonie d'inauguration de la place et assure sa sympathie aux partis et associations organisateurs de la contre manifestation ainsi qu'aux citoyens arrêtés pour avoir voulu user de leur liberté d'expression.

SOS homophobie
www.sos-homophobie.org
Ligne d'écoute anonyme : 0810 108 135 ou 01 48 06 42 41
Secrétariat presse : 06.28.32.02.50 /