Journée du souvenir des personnes trans (TDoR)

Aujourd’hui a lieu la Journée du souvenir des personnes trans (Transgender Day of Remembrance).

325 personnes trans ont été assassinées dans le monde entre octobre 2016 et septembre 2017, selon Transgender Europe. Ce chiffre fait le constat d’une transphobie profondément ancrée en France, en Europe, dans le monde. SOS homophobie se souvient de toutes les personnes trans qui ont été assassinées en raison de leur identité de genre. Nous pensons particulièrement à leur famille, à leurs ami·e·s et à leur entourage. Commémorer ces vies brisées par le rejet, l’intolérance et la haine transphobe, c’est souligner le courage des personnes trans qui vivent au grand jour telles qu’elles sont malgré la transphobie. Rejet, insultes, outing, agressions sexuelles, coups, difficulté d’accès au marché de l’emploi et à la santé.

Le rapport annuel 2017 de SOS homophobie constate une augmentation de 12% de témoignages d’actes transphobes. Si le rôle des associations est essentiel pour le soutien des victimes et la prévention de la transphobie, la protection de l'intégrité physique et morale des personnes et l’adoption de lois respectueuses des transidentités relève de la compétence des pouvoirs publics.

Pour se souvenir des personnes qui ont été tuées en raison de leur transidentité, nous vous invitons à vous rendre à un des nombreux événements de commémoration qui auront lieu aujourd’hui partout en France. Vous pouvez amener une bougie afin de la déposer sur la place. Nous pourrons ainsi nous recueillir ensemble.