Journée Internationale de la Bisexualité

Le 23 septembre marque la 16ème Journée Internationale de la Bisexualité et pour la 2ème fois en France, une grande marche lui est aujourd’hui consacrée. Les militant-e-s de SOS homophobie seront dans la rue aux cotés de l’association Bi’Cause, à l’initiative du rassemblement.

L'Enquête sur la bisexualité, publiée en 2015, indiquait une évolution positive des mentalités, avec 85% des personnes considérant la bisexualité comme une orientation sexuelle à part entière. Malgré tout, les clichés sont tenaces et les cas de discriminations persistent. La biphobie ordinaire est bien réelle au quotidien. Elle s'exprime parfois sans violence apparente, par l'ignorance ou l'absence de considération. Elle n'est pourtant pas sans douleur.

SOS homophobie recense chaque année ces situations. Encore en 2015, sur l'ensemble des victimes d’actes biphobes, 79% faisaient état d’un rejet ou d’ignorance face à leur orientation.

Ne pas être reconnu-e dans sa sexualité, c'est avancer masqué-e dans la société, c'est nier une part de sa personnalité, c'est vivre dans une part d’invisibilité. Cette journée est l’occasion de réaffirmer que la bisexualité existe et qu'elle fait partie de la diversité humaine. Elle n'est pas l'expression du doute ni du libertinage. Elle doit pouvoir s'assumer fièrement, au même titre que toutes les orientations sexuelles.

Aussi, SOS homophobie rappelle que sa ligne d’écoute est un moyen de sortir de l’invisibilité et de trouver un soutien. Il n'existe pas de hiérarchie dans les discriminations !

Enfin, Act Up-Paris, Bi’Cause, FièrEs, le Mag Jeune LGBT et SOS homophobie s’unissent à nouveau pour concevoir une enquête sur la biphobie. Les questionnaires seront diffusés à partir du 17 mai 2017 pour une publication prévue le 23 septembre 2018.