Journée internationale des droits de l’enfant

« L’humanité se doit de donner à l’enfant le meilleur d’elle-même »

Comme chaque année, nous célébrerons demain, le 20 novembre, la journée internationale des droits de l’enfant. À cette occasion, SOS homophobie tient à rappeler la nécessité de soutenir et de protéger tous les enfants, issus de tous les modèles familiaux et quel que soit leur mode de conception. Nous pensons tout particulièrement aux enfants de familles homoparentales. Ces derniers sont en effet pris pour cible par les militant·e·s de la Manif pour tous et subissent stigmatisation, stéréotypes, propos violents et confiscation de parole.

Nous rappelons que les personnes concernées sont les seules légitimes à exprimer leurs vécus et que nul ne peut ériger des vérités qui ne sont pas leurs.

La Convention internationale des droits de l’enfant, adoptée par l’ONU et ratifiée par 195 états en 1989, évoque notamment pour tout enfant « le droit d’être protégé contre toutes formes de discrimination » et « le droit d’avoir une famille, d’être entouré et aimé ». Elle précise que « Nul enfant ne fera l'objet d'immixtions arbitraires ou illégales dans sa vie privée, sa famille, son domicile ou sa correspondance, ni d'atteintes illégales à son honneur et à sa réputation. L'enfant a droit à la protection de la loi contre de telles immixtions ou de telles atteintes. »

Les pays signataires s’engagent ainsi à garantir les droits de tous les enfants, sans aucune distinction.

SOS homophobie n’entend pas laisser l’apanage « des droits de l’enfant » à la Manif pour tous et à leurs allié·e·s et tient à dénoncer les propos insultants et stigmatisants qui s’inscrivent paradoxalement à l’encontre des principes énoncés par la Convention internationale des droits de l’enfant.

Reconnaître tous les enfants dans leurs singularités, leur permettre d’exprimer leurs opinions et accueillir leurs propos sans préjugés et en toute bienveillance sont des conditions essentielles et immuables pour assurer leur épanouissement et leur dignité.