L'avancée vers l'égalité n'est pas contraire à la Constitution !

Ce vendredi 17 mai, le Conseil constitutionnel a rendu un avis attendu : la loi ouvrant le mariage et l'adoption aux couples de personnes de même sexe n'est pas contraire à la Constitution.

A peine le texte était-il voté en seconde lecture à l'Assemblée Nationale, après un nombre presque record d'heures de débat au sein des hémicycles du Parlement, que les parlementaires de l'opposition sautaient sur l'ultime procédure leur permettant de faire obstruction à l'adoption du texte et saisissaient le Conseil constitutionnel.
Grand bien leur en a fait, la décision du Conseil est claire et nette : rien dans l'égalité des couples face au mariage et à l'adoption ne contrevient aux principes de notre République.

Au contraire, serions-nous tenté-e-s d'ajouter, cette loi participe pleinement des principes de notre République : liberté, égalité, fraternité. C'est une belle avancée que connaît aujourd'hui notre pays même s'il est à regretter qu'elle ait dû se faire dans un tel contexte de mauvaise foi et de violences homophobes comme en atteste le 17e Rapport Annuel sur l'homophobie publié par SOS homophobie cette semaine - http://www.sos-homophobie.org/rapport-annuel-2013.

L'égalité est aujourd'hui un peu plus complète pour les personnes lesbiennes, gays, bi-e-s et trans on ne peut que s'impatienter de la connaitre enfin totale.