Le Conseil régional Nord-Pas Calais a voté une motion contre l'homophobie

Ce 24 février 2012, le Conseil régional Nord-Pas de Calais est la 2ème Région française à adopter une motion visant à lutter spécifiquement contre l’homophobie et la transphobie. SOS homophobie se réjouit de ce vote. Il y a une semaine encore, un député du Nord tenait des propos homophobes et négationnistes en évoquant la déportation des homosexuels.

Cette motion est un signal fort en direction de toutes les associations LGBT (lesbiennes, gays, bisexuel-le-s et trans) qui ont besoin de soutien sur le terrain ainsi qu’en direction des personnes LGBT elles-mêmes. Elle a été obtenue grâce au travail coordonné entre les élus Europe Écologie-Les Verts (EELV) et la délégation Lille/Nord-Pas de Calais de SOS homophobie.

Des actions concrètes seront à mener

La Région était déjà engagée contre les discriminations, mais aucun texte ne prévoyait spécifiquement d’apporter des moyens dédiés à la lutte contre l’homophobie ou la transphobie. C’est pour cette raison que le Conseil régional s’engage à travers cette motion « à poursuivre son soutien aux projets d’acteurs locaux mobilisés dans la lutte contre l’homophobie et la transphobie, à développer […]des projets de sensibilisation/information dans les champs de ses compétences et à organiser à cette fin des débats dans les commissions thématiques compétentes, comme celles en charge des lycées et de l’apprentissage, de la formation permanente ou de la citoyenneté, à poursuivre son engagement interne sur la lutte contre les discriminations liées à l’orientation sexuelle et à l’identité de genre, à soutenir les actions visant à promouvoir chaque année dans les lycées et les centres de formation des apprentis la promotion de la Journée mondiale de lutte contre l'homophobie et la transphobie (le 17 mai) ».

Aujourd'hui, SOS homophobie a un allié de poids en région Nord-Pas de Calais pour lutter plus efficacement encore contre l’homophobie et la transphobie. L’association va désormais rencontrer le Conseil régional Nord-Pas de Calais pour mettre en œuvre des actions concrètes.

Vote favorable des partis de gauche et silence de l’UMP

Sur le plan politique, le PS, EELV et le Front de Gauche ont voté "pour" cette motion. Le FN s'est abstenu, sur ce texte, prétextant une motion purement "électoraliste" de la part d'EELV. SOS homophobie constate par ailleurs le silence de l'UMP : le groupe des élu-e-s de la majorité présidentielle n'ont pas souha ité prendre part au vote.
Après la Provence Alpes Côte d’Azur et le Nord-Pas de Calais, SOS homophobie espère que d’autres régions adopteront cette démarche de positionnement ferme contre l’homophobie et la transphobie.