Les candidates et candidats à l’élection présidentielle répondent à SOS homophobie

C’est la première fois que SOS homophobie est engagée à ce point dans une campagne présidentielle. En adressant un questionnaire aux candidat-e-s à la présidence de la République pour connaître leur position sur douze revendications essentielles pour lutter contre toutes les formes d’homophobie (lesbophobie, gayphobie et biphobie) et de transphobie, SOS homophobie a voulu porter la parole des milliers de victimes qui, depuis 18 ans, la contactent - l’association reçoit chaque jour 4 témoignages de personnes lesbiennes, gays, bi et trans (LGBT).

Ce 27 mars, SOS homophobie rend publiques les réponses des candidat-e-s à l’élection présidentielle. L’association se félicite qu’ils et elles aient tou-te-s répondu à notre sollicitation, et y voit le signe d’une évolution forte dans la vie politique française : les questions touchant les personnes LGBT revêtent aujourd’hui une réelle importance dans l’espace public. Toutefois, cette prise en compte croissante de la réalité du vécu des personnes LGBT par la majorité des candidat-e-s ne se traduit pas nécessairement, dans leurs réponses, par des mesures qui leur sont favorables. Loin s’en faut.

Les réponses à notre questionnaire font apparaître une césure nette entre la gauche et la droite. Quand Eva Joly ou Jean-Luc Mélenchon répondent “oui” à la quasi totalité de nos questions, Marine Le Pen et Nicolas Sarkozy, eux, ne retiennent qu’une voire deux de nos propositions - leur coût financier étant pourtant volontairement faible voire nul.

SOS homophobie a réalisé une synthèse de l’ensemble des réponses, permettant de dépasser une vision caricaturale du débat et d’apprécier les nuances dont peuvent faire preuve les candidat-e-s sur ce thème.  Cette analyse ne saurait valoir consigne de vote : SOS homophobie reste résolument non partisane, et a voulu de façon objective, avec un baromètre commun pour tou-te-s les candidat-e-s, analyser les réponses qu’ils et elles apportent à des sujets qui touchent des millions de Français-es. Afin que les électeurs et les électrices, quelle que soit leur orientation sexuelle ou leur identité de genre, puissent voter de façon éclairée.

L’intégralité des réponses et leur synthèse sont disponibles sur le site de SOS homophobie : http://www.sos-homophobie.org/presidentielle-2012-synthese-des-reponses-des-candidat-e-s

Fichier attachéTaille
Icône PDF SYNTHESE-SOSh-2012.pdf1.85 Mo