Les mots pour le dire contre l'homophobie !

SOS homophobie lance un clip viral et une campagne participative avec les internautes : "Les Mots pour le dire contre l'homophobie, la biphobie, la transphobie !".

Lors de la soirée de l'élection Mister et Miss SOS homophobie au Spyce à Paris, Vincent Poirson a demandé aux participant-e-s d'inscrire sur une tablette le premier mot qui leur vient à l'esprit quand on parle d'homophobie. "Mais aussi, et c'est encore plus important, le premier mot pour la combattre", explique-t-il. De là est né un clip au potentiel viral rythmé par la musique de Kylie Minogue, "Les Mots pour le dire".

À l'occasion de la marche des fiertés 2012, SOS homophobie met en ligne ce film sur son site Internet http://www.sos-homophobie.org/lesmotspourledire sur YouTube ainsi que sur les réseaux sociaux et en appelle aux internautes pour qu'elles et eux aussi expriment leurs "mots pour le dire".

Concrètement, chacun-e peut se mettre en scène ou mettre en scène un-e ami-e sur le même principe que le clip de Vincent : un simple mot pour partager sa propre vision de l'homophobie, la biphobie ou la transphobie et un autre mot pour décrire le meilleur moyen de l'enrayer. Ces mots sous forme de photos ou de vidéo peuvent être écrits, dessinés, tracés, affichés sur écran, mimés… tout est affaire d'imagination et de créativité. Ceux et celles qui le désirent peuvent ne pas montrer leur visage. Les internautes sont invité-e-s à envoyer leurs contributions par mail à l'adresse

. Une sélection sera effectuée parmi toutes les réponses et fera l'objet d'un événement collectif ainsi que d'une vaste diffusion sur Internet.

"Que ce soit celui de l'ordinateur portable, du smartphone ou de la tablette, l'écran est devenu incontournable dans nos vies nomades et il est une arme puissante au service de la lutte contre toutes les discriminations" explique Elisabeth Ronzier, présidente de l'association SOS homophobie. Cette campagne réunie les internautes pour lutter contre les préjugés et les discriminations sur le premier territoire d'expressions homophobes : 17% des actes homophobes signalés à SOS homophobie sont repérés sur Internet (Rapport contre l'homophobie 2012). L'association prépare d'autres actions qui seront annoncées prochainement.

Pour envoyer ses contributions :