Lettre ouverte à M. David DOUILLET