Marche de Varsovie : des homosexuels pris pour cible

Pour la deuxième année consécutive, la Marche des Fiertés a été interdite à Varsovie, en Pologne. Une manifestation non officielle a toutefois été organisée. Cependant, suite à cette marche, des militants d'associations de lutte contre l'homophobie ont essuyé des coups de feu. SOS homophobie demande aux instances européennes de s'assurer du respect des textes en vigueur et de la sécurité des homosexuel-le-s en Pologne.

Pour la 2e année, le Maire de Varsovie (Pologne), Lech Kaczynski a interdit la Parade de l'Egalité dans les rues de sa ville, malgré les garanties des organisateurs. "Je suis favorable à la tolérance mais contre les conduites à connotations homosexuelles" a-t-il déclaré.
Les lesbiennes et gays polonais-e-s ont réagit, et ont maintenu la manifestation, organisée par La Fondation pour l'égalité des droits (Fundacja Równosci) et "Campagne contre l'homophobie"(Kampania Przeciw Homofobii).
Parmi les participants se trouvait l'association berlinoise Maneo (partenaire et équivalent de SOS homophobie en Allemagne) ainsi que Izabela Jaruga-Nowacka, porte-parole du Premier Ministre Polonais, et des députés européens parmi lesquels Mme Claudia Roth.
Cette manifestation a heureusement été protégée par la police en raison de contre-manifestations d'extrême droite.

Mais la campagne déclenchée par le Maire bat son plein, les agressions homophobes se multiplient. C'est ainsi que deux militants ont essuyé des coups de feu à Katowice. Le Maire de Varsovie veut par ailleurs poursuivre en justice les organisateurs de la manifestation non autorisée.

SOS homophobie est solidaire des homosexuel-le-s polonais et dénonce avec la plus grande fermeté l'attitude de la Municipalité de Varsovie et de son Maire.
La Pologne est membre à part entière de l'Union Européenne et à ce titre liée par la Charte des droits fondamentaux déjà en vigueur (Traité de Nice), charte qui interdit les discriminations basées notamment sur l'orientation sexuelle.

SOS homophobie demande donc aux instances européennes de s'assurer que les droits des homosexuel-le-s sont bien respectés dans tous les pays de l'Union et que les homosexuel-le-s sont bien protégés en Pologne, comme tout autre citoyen.

SOS homophobie
www.sos-homophobie.org
Ligne d'écoute anonyme : 0810 108 135 ou 01 48 06 42 41

Secrétariat presse : 06.28.32.02.50 /