Mariage pour toutes et tous : l’égalité des couples c’est maintenant !

Communiqué de presse inter-associatif

La République doit reconnaitre toutes les familles !
La République doit protéger tous ses enfants !

Ce 7 novembre, le projet de loi « mariage pour toutes et tous » est présenté en Conseil des Ministres avant d’être transmis au Parlement. L’adoption de ce projet de loi serait une avancée majeure pour notre pays en matière d’égalité des droits. Si le projet gouvernemental s’annonce comme strictement limité au mariage et à l’adoption, le Parlement détient l’occasion unique de vot er in fine une égalité des droits quasiment complète entre les couples en amendant le texte aux fins d’y inclure l’ouverture de la PMA (procréation médicalement assistée) aux couples de femmes et de créer un véritable statut du beau-parent.

Si le mariage et la parentalité ne constituent pas les seules revendications des associations LGBT (droits des personnes trans, don du sang pour les hommes gays et bisexuels, renforcement des droits des LGBT étrangers...), les députés ont aujourd’hui le pouvoir de mettre fin à une discrimination dénoncée depuis trop longtemps. La loi doit permettre à tous les couples de s’unir comme ils le souhaitent et doit protéger toutes les familles, sans discriminations en raison de l’orientation sexuelle ou de l’identité de genre.

SOS homophobie appelle, aux côtés de l’Inter-LGBT et de toutes les associations signataires, à un rassemblement citoyen devant l’Assemblée nationale ce mercredi 7 novembre, à 19h00. Alors que l’opinion publique française est plus que jamais favorable à l’ouverture du mariage et à l’adoption pour les couples de même sexe ainsi qu’à la protection des familles homoparentales, nos dirigeant-e-s ne peuvent plus fermer les yeux sur cette inégalité de droits. Alors que des voix d’un autre temps tentent de ramener les personnes homosexuelles au rang de déviant-e-s, d’animaux ou de criminel-le-s, il est temps que les élu-e-s de la République affirment et mettent en oeuvre le principe d’égalité qui doit gouverner notre pays.

SOS homophobie, l'Inter-LGBT et les associations signataires appellent le législateur à prendre pleinement ses responsabilités et à mettre fin à cette discrimination en autorisant le mariage pour tou-te-s, ainsi que l’adoption et la PMA. L’égalité des droits entre les couples n’est pas que l’affaire du milieu associatif ou politique, mais avant tout celle de toutes les Françaises et tous les Français qui, hétérosexuel-le-s, bisexuel -le-s ou homosexuel-le-s, ne peuvent tolérer une telle inégalité de traitement. En 2012, il n’est plus concevable que les personnes lesbiennes, gays, bi-e-s et trans ne soient toujours pas considérées comme des citoyen-ne-s à part entière.

SOS homophobie, association nationale de lutte contre la lesbophobie, la gayphobie, la biphobie et la transphobie créée en 1994, tient une ligne d’écoute anonyme et publie le Rapport annuel sur l’homophobie. Elle est agréée par le ministère de l’Education nationale au titre de ses interventions en milieu scolaire.

Rendez-vous le mercredi 7 novembre, à 19h00 devant l'Assemblée Nationale - Place Edouard Herriot – Paris 7ème (métro Assemblée nationale)
Rejoindre l’événement sur facebook : https://www.facebook.com/events/490571960977448/?fref=ts

Associations signataires :

Inter-LGBT, SOS-Homophobie, Centre LGBT Paris-IDF, LGBT Nord IDF, ALGO, les Enfants d’Arc en Ciel – l’Asso !, Commission « genres, sexualités, LGBT » du Parti de Gauche, Rainbhopital, APGL, ADFH, David et Jonathan, UNL, UNEF, Embrayage, HomoSFeRe, GARE !, La Nef des Fiertés, L’Autre Cercle, COMIN-G, Acceptess-t, ANGEL 91, Homoboulot, ACTHE, ID Trans’, CASH !, Aides, Collectif « Fières et Révolutionnaires » du PCF, GLUP, FLAG !, Les Oubliés de la Mémoire, Bi’cause, HES, OLF, Collectif LGBT de Français du monde-ADFE, Centrégaux, GLUP, Flag !, Contact Paris-IDF, Homobus, FSGL, Ardhis, GayLib, les efFRONTé-e-s…