Menaces de mort à caractère homophobe contre un couple d’homme dans un Carrefour Market : l’auteure des faits condamnée à 4 mois de prison avec sursis

Le 3 mars dernier, alors que Laurent et son conjoint Jean faisaient leurs courses dans un supermarché Carrefour à Rueil-Malmaison, une cliente les a insultés de « sales gros pédés, tarlouzes et pédales » qui n'ont « pas le droit de vivre en France ». Elle a poursuivi en s’exclamant: « en Algérie, les mecs comme vous on les égorge » puis a appelé quelqu’un de son entourage pour lui dire « qu'il y avait deux clients pédés qui ne méritaient pas de vivre et qu'il fallait les buter ». Ni les client·e·s et ni le personnel du magasin Carrefour, témoins de la scène, dont un vigile de sécurité, n’avaient réagi.

Hier, le Tribunal de grande instance de Nanterre a condamné l’auteure des faits à 4 mois de prison avec sursis pour menaces de mort à raison de l’orientation sexuelle. La prévenue a également été condamnée à verser 1300 € à chacune des victimes.

SOS homophobie salue le prononcé d’une peine proportionnée à la gravité de faits intolérables. Motivées par une homophobie profonde et brutale, les menaces de mort qui ont été prononcées sont contraires à la loi et aux valeurs de la République. Le tribunal a également jugé que les menaces de mort à caractère homophobe prononcées à l’encontre de Laurent et Jean constituent une atteinte à l’intérêt collectif des personnes lesbiennes, gay, bi et trans (LGBT). A ce titre, l’agresseure a été condamnée à payer à chacune des associations qui s’est portée partie civile, dont SOS homophobie, 500 € de dommages et intérêts.

L'association remercie Maître Quentin de Margerie, avocat au barreau de Paris.