Menaces homophobes sur la marche des fiertés LGBT en Russie

(communiqué interassociatif)

Plusieurs associations (le CGL Paris, le Comité IDAHO, Inter-LGBT, la Ligue des droits de l'Homme, les Panthères Roses, le RAVAD, SI-LGBT, SOS homophobie), appellent les citoyens et les citoyennes à réagir, notamment en se rassemblant le jeudi 2 mars prochain à 18h devant l'ambassade de Russie.

Du 24 au 28 mai 2006, plusieurs événements historiques auront lieu à Moscou : la conférence internationale IDAHO (International Day Against Homophobia), le festival culturel de Moscou et la première marche des fiertés LGBT jamais organisée dans ce pays, marche qui se tiendra 13 ans jour pour jour après la dépénalisation de l'homosexualité en Russie en 1993.

Mais les réactions homophobes ne manquent pas. Le maire de Moscou, Youri Luzhkov, a récemment affirmé que toute tentative pour organiser une gay pride serait "résolument écrasée". Le mufti suprême de la région de Talgat Tajuddin a également déclaré : "la manifestation ne saurait être autorisée. S'ils vont dans la rue, il faudra les frapper. Tous les gens normaux le feront, qu'ils soient musulmans ou orthodoxes." Il a ajouté que le Prophète Mahomet a ordonné de tuer les homosexuels, car "leur comportement conduirait à la fin de l'espèce humaine". Selon l'évêque orthodoxe Daniel de Yuzhno-Sakhalinsk, cette marche n'est qu'une "plaisanterie cynique" ; il a comparé l'homosexualité à la lèpre et a mis en garde la population contre "la propagande du vice". Par ailleurs, le représentant des rabbis de Russie, Berl Lazar, a déclaré à l'agence de presse russe Interfax que si la gay pride était autorisée, "ce serait un coup porté à la morale".

Cependant, ces réactions homophobes ne reflètent pas forcément l'opinion publique car, selon un sondage récent, 51 % des Russes pensent que les gais et lesbiennes devraient avoir les mêmes droits que les autres. Mais il est clair que ces déclarations politiques et religieuses menacent les libertés publiques, et propagent la haine et la violence dans le pays tout entier. Or, qu'on le veuille ou non, de nombreux citoyens de Russie et du monde entier participeront à cette marche, et des députés d'Angleterre, de Belgique, de France, des Pays Bas, du Brésil et du Parlement européen sont également attendus.

La Russie devant bientôt prendre la tête du G8 et du Conseil de l'Europe, qui a pour mission de veiller aux droits de l'Homme en Europe, nous appelons les citoyens et les citoyennes, les hommes et les femmes politiques à réagir à ces déclarations de violence homophobe, qui mettent en péril les libertés publiques et les droits humains. En liaison avec nos amis/es de Pologne, de Grande Bretagne, de Suède, et en signe de solidarité avec les personnes LGBT en Russie et avec les démocrates russes en général, nous demandons aux citoyens, aux citoyennes, aux hommes et aux femmes politiques de manifester leur préoccupation devant l'ambassade de Russie le jeudi 2 mars à 18h, 40-50, boulevard Lannes - 75116 Paris, et d'écrire à M. Vladimir Poutine lui-même, pour lui demander de protéger les droits humains, sans distinction de sexe ni d'orientation sexuelle, en garantissant notamment la tenue et la sécurité de la marche des fiertés LGBT.

Le CGL Paris, le Comité IDAHO, Inter-LGBT, la Ligue des doits de l'Homme, les Panthères roses, le RAVAD, Solidarité Internationale-LGBT, SOS homophobie

Contact presse pour cette action inter-associative :
Louis-Georges Tin, Président du Comité IDAHO,

, 06 19 45 45 52

Contact presse SOS homophobie :
06 28 32 02 50

----

Letter to M. President Vladimir Putin,
Kremlin
Moscow
Federation of Russia

Mr. President

Recently, the Mayor of Moscow and several religious leaders made violent statements against LGBT people, even calling people to murder them, and they are threatening the Moscow lesbian, gay, bi, and trans Pride, which is scheduled for May 27th. The right to demonstration is a constitutionnal right, protected by Russian laws. As we are supporting human rights in general, and this event in particular, we would like to ask you to guarantee this pacific march from any violent offence or agression.

Best regards, etc.