Meurtre homophobe : combien de morts avant que le gouvernement et l'UMP réagissent ?

Un homme supposé homosexuel a été battu à mort à Cambrai.

Les deux jeunes agresseurs sont mis en examen pour homicide volontaire avec circonstance aggravante d'homophobie.

Il est à souhaiter que ces probables condamnés pourront réfléchir de longues années en prison sur les fortes paroles d'un autre nordiste, déjà condamné celui-là, et par ailleurs candidat UMP, pour qui l'homosexualité est "une menace pour la survie de l'humanité".