"Notre société a besoin de repères"

Nicolas Sarkozy s’oppose à l’ouverture du mariage aux couples de même sexe « en ces temps troublés où notre société a besoin de repères » dans une interview au Figaro magazine à paraître ce samedi 11 février. Les propos du Président de la République sont outrageux et il est d’autant plus inadmissible et préoccupant que ces déclarations soient tenues par le dirigeant de notre pays.

SOS homophobie ne nie pas que notre société a besoin de repères, au contraire, mais ils se doivent être d’égalité, de tolérance, de fraternité et non de hiérarchisation, de discrimination ou de rejet tel que Monsieur Sarkozy semble l’entendre. Or, l’inégalité de droits dont souffrent les couples de même sexe en se voyant refuser l’accès au mariage comme à l’adoption, conforte les homophobes dans leur croyance que les personnes LGBT (lesbiennes, gays, bis et trans) sont inférieures aux autres. Quand la première discrimination dont souffrent les personnes LGBT est la discrimination institutionnelle, la discrimination légale qui les prive de droits, il est d’autant plus difficile de promouvoir l’égalité entre les personnes et d’attendre des citoyen-ne-s de ne pas discriminer les LGBT.

Dans cette même interview, Monsieur Sarkozy persiste et signe : « [L’adoption] est une des raisons pour lesquelles [il n’est] pas favorable au mariage homosexuel. » Là encore SOS homophobie rappelle l’insécurité juridique dans laquelle se trouvent des milliers de familles homoparentales au sein desquelles le plus souvent un des parents n’a aucun droit sur l’enfant ; l’adoption par un couple de même sexe étant toujours impossible. Oui, la société a besoin de repères : le droit au mariage et à l’adoption en sont !

SOS homophobie déplore que de tels propos infériorisants puissent encore être tenus en 2012 par notre chef d’Etat. A quelques mois des élections présidentielles, SOS homophobie se questionne sur le positionnement de l’UMP à l’égard des questions LGBT et sur son adéquation avec la population française qui, elle, ne considère pas que le mariage des couples de même sexe ne correspond pas aux repères de notre société et s’y déclare majoritairement favorable.