PMA pour toutes: Monsieur le Président, attention à ne pas reproduire les erreurs du passé

Hier soir, sur TF1, le Président de la République était interrogé sur l’extension de la procréation médicalement assistée (PMA) à toutes les femmes. S’il a confirmé être favorable à cette mesure importante pour l’émancipation des femmes, Emmanuel Macron a affirmé ne pas vouloir “heurter les consciences” avec un “sujet complexe” tel que la PMA, se disant en faveur pour 2018 d’une “année de grands débats”..

Monsieur le Président, nous vous rappelons que l’extension de la PMA à toutes les femmes est un engagement que vous avez pris pendant votre campagne. La PMA est une mesure d’émancipation des femmes, au même titre que la loi sur l’IVG portée par Simone Veil dans les années 1970 ainsi que toutes les lois qui ont autorisées puis rendu accessibles à toutes les moyens contraceptifs. C’est une mesure d’égalité.

Attention à ne pas reproduire les erreurs du gouvernement précédent en pensant que quelques réactionnaires organisés correspondent à ce que veulent les Français·e·s. 64% des citoyen·ne·s sont favorables à l’extension de la PMA à toutes les femmes (sondage Ifop pour le site my-pharma.info, paru le 22 septembre 2017). Les consciences que vous croyez heurter sont les consciences d’une minorité bruyante qui porte une conception réactionnaire de la femme, de l’homme et de la famille. Cette conception ne devrait pas, pour autant, nous donner l’impression qu’un infléchissement se prépare sur la question de la PMA. Or, c’est l’étrange et réel sentiment que nous avons quand nous entendons que le Président de la République ne maintient pas le cap sur un engagement de campagne si important pour la vie de milliers de Françaises.

Les parents qui ont eu recours aux techniques de procréation médicales existent, de même que leurs enfants. Ces familles sont une réalité. Pensez-vous aux enfants qui entendent que, pendant plusieurs mois en 2018, leur vie pourra faire l’objet de débats? Pensez-vous aux propos homophobes qui seront prononcés à l’encontre de ces enfants, de ces familles, si même le chef de l’Etat maintient le flou autour de la mise en oeuvre d’un engagement de campagne essentiel ?

Dans ces circonstances, nous souhaitons être reçu·e·s par le Président de la République et par la Ministre des solidarités et de la santé afin de connaître leurs intentions sur l’extension de la PMA à toutes les femmes.