Primaire de la droite et du centre : le point sur le programme LGBT des candidats du second tour

Dimanche soir, François Fillon et Alain Juppé se sont qualifiés pour le second tour de la primaire de droite. SOS homophobie rappelle le positionnement de chacun des candidats sur les questions relatives aux personnes LGBT, notamment sur la loi ouvrant le mariage et l’adoption aux couples de personnes du même sexe.

Alors qu’Alain Juppé s’est engagé à préserver la loi, François Fillon a annoncé sa réécriture, en particulier la suppression du droit à l’adoption plénière pour les couples homosexuels mariés. Si cette disposition était mise en œuvre, elle  aurait pour effet d’instaurer une discrimination légale fondée sur l’orientation sexuelle puisque les couples hétérosexuels auraient seuls la possibilité d’adopter de manière plénière un enfant. Les deux candidats s’opposent par ailleurs au droit à la procréation médicalement assistée (PMA) pour les femmes seules et les couples de femmes.

Comme une très large majorité de la société française, SOS homophobie reconnaît la diversité des modèles familiaux et est très attentive à leur respect. Notre association  reste et restera extrêmement vigilante sur les libertés et les droits acquis des personnes lesbiennes, gays, bies et trans'. Elle continue de militer en faveur d’une reconnaissance pleine et entière de leurs droits et libertés, notamment l’ouverture de la PMA à toutes les femmes et l’accès pour les personnes trans' à un changement d’état civil entièrement déjudiciarisé, libre et gratuit.

En respectant et en garantissant le principe d’égalité entre toutes et tous quelles que  soient l’orientation sexuelle et/ou l’identité de genre, nous construirons une société plus juste, plus ouverte et plus inclusive.