Sanction du Conseil supérieur de l'audiovisuel contre C8 et Cyril Hanouna: une décision fondatrice contre l’homophobie dans les médias

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a prononcé une amende de 3 millions d’euros à l’encontre de la chaîne de télévision C8. Le CSA sanctionne la chaîne et, par ricochet, l’animateur  Cyril Hanouna, auteur de la séquence à caractère homophobe. Cyril Hanouna a humilié publiquement, en direct et à une heure de grande écoute, des personnes homosexuelles et bisexuelles en reproduisant des stéréotypes qui sont la cause même de l’homophobie.

SOS homophobie salue la décision du CSA qui affirme clairement qu’il n’est plus possible, aujourd’hui, d’humilier les personnes lesbiennes, gay, bi, trans (LGBT) dans les médias français. Le CSA trace une ligne rouge à ne pas dépasser. S’il est possible de rire de tout et que la liberté d’expression est une liberté fondamentale, elle ne peut aller jusqu’à l’humiliation des homosexuels et des LGBT.

Cette décision doit avoir une valeur d’exemple et inciter l’ensemble des chaînes de télévision et de radio à prévenir activement, notamment par des actions de formation et sensibilisation, les LGBTphobies.

Le lendemain de la diffusion de la séquence homophobe de M. Hanouna, SOS homophobie saisissait le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel. L’association est intervenue le soir même dans l’émission Touche pas à mon poste pour rappeler la responsabilité particulière de M. Hanouna dans la montée de l’homophobie dans le pays. En mai 2017, lors de la publication de son Rapport annuel, SOS homophobie faisait le constat d’une augmentation de 19,5% des cas de LGBTphobie.

SOS homophobie tient à remercier toutes celles et tous ceux qui ont déposé plainte auprès du CSA et les assure qu’elle continuera à dénoncer et prévenir les LGBTphobies avec force et détermination.