SOS homophobie appelle au recueillement pour les personnes trans’ assassinées : il est urgent de combattre la transphobie

A l’occasion de la journée du souvenir Trans (TDoR), dédiée aux personnes trans’ assassinées dans le monde, SOS homophobie rappelle l’importance des combats à mener pour tous les trans’ et toutes les personnes intersexes et non binaires, cibles des violences transphobes : violences physiques, psychologiques morales, étatiques… qui mènent malheureusement à l’isolement, la précarité, et à la transphobie intériorisée due au manque de visibilité de modèles positifs.

La transphobie tue encore et toujours en France, et partout dans le monde : en 2016, 295 meurtres de trans’ et personnes de genre non conformes ont été recensés, avec notamment 123 morts au Brésil, 52 au Mexique, 23 aux Etats-Unis, 14 en Colombie… et en Turquie, l’assassinat de Hande Kader a également marqué nos mémoires militantes.
En France, la non-reconnaissance de la discrimination à raison de l’identité de genre empêche toujours d’avoir des chiffres exacts et réalistes sur les agressions et crimes motivés par la transphobie, bien trop souvent re-qualifiés en crimes sexistes.

Plus que jamais, il est urgent de combattre les discours réactionnaires de celles et ceux qui battent le pavé et ignorent les violences et la précarité subies par les personnes trans’ en France. Nous continuerons encore et toujours notre travail de pédagogie et de sensibilisation autour de l’identité de genre et des mille et une façons de la vivre et de l’exprimer.

A travers ses publications, ses interventions dans les milieux scolaires et sa ligne d’écoute, SOS homophobie s’engage de manière forte pour la visibilité des personnes trans’ et la lutte contre la transphobie. L’association suit de près les avancées législatives et porte le combat d’un changement d’état civil libre et gratuit devant un officier d’état civil, pour toutes et tous auprès des pouvoirs publics.

Nous continuerons ainsi d’oeuvrer au développement d’une société plus juste et inclusive, qui reconnaisse à chacun et à chacune le droit de vivre et d’exprimer son identité de genre tel qu’il ou elle la ressent.
Des initiatives portées par des associations locales sont organisées un peu partout en France. Elles sont l'occasion de commémorer ce jour ensemble, de s'informer, et de nouer des liens pour agir, chacun et chacune là où l'on se trouve. Liste des évènements - non exhaustive - sur la page https://www.sos-homophobie.org/TDOR2016