SOS homophobie décerne le Tolerantia Preis 2016 à Amnesty international France

Les prix européens de la Tolérance 2016 sont présentés conjointement par MANEO (Allemagne), SOS homophobie (France), The Rainbow Project (Irlande du Nord), Lambda-Warszawa et Kampania Przeciw Homofobii (Pologne), et Pink Cross (Switzerland).
Toutes ces structures travaillent ensemble pour, d'une part combattre les discriminations et les violences motivées par l'orientation sexuelle ou l'identité de genre, et d'autre part promouvoir une responsabilité sociale et des valeurs démocratiques. Elles sont liées par la signature conjointe de la “TOLERANCJA DECLARATION”.

Cette année, SOS homophobie a souhaité mettre en lumière la transphobie, et notamment les difficultés dans la vie quotidienne des personnes trans' engendrées par la difficulté d'obtenir un changement d'état civil.

Amnesty international France s'investit régulièrement sur ce sujet, notamment à travers un travail d'analyse sur la condition des personnes trans' dans plusieurs pays d'Europe, dont la France, à travers des prises de position et des plaidoyers dans plusieurs pays pour que ceux-ci mettent en place des procédures rapides, accessibles et transparentes, autorisant le changement d’état-civil en veillant à ne pas porter atteinte au droit à la vie privée des personnes.

SOS homophobie remercie chaleureusement Amnesty international France pour sa constance dans l'implication sur ces combats, en France et partout dans le monde. Qu'une structure de cette importance prenne aussi fortement position sur les droits des personnes LGBT, et notamment des personnes trans', constitue un soutien précieux. Cette implication permet de rappeler que nos combats ne sont pas que le sujet des personnes concernées, mais qu'elles constituent un impératif d'égalité, et de respect de la déclaration universelle des droits de l'humain.

Les lauréat-e-s des autres pays sont :

  • Pour l'Allemagne, l'église protestante de Berlin, Brandebourg et Haute-Lusace silésienne, l'église protestante de Hesse et Nassau, et l'église protestante de la Rhénanie. Ces trois églises régionales ont adopté, entre 2013 et 2016, des résolutions visant à permettre la cérémonie du mariage aux couples de même sexe.
  • Pour l'Irlande du Nord, Mary McAleese, huitième présidente d'Irlande. Première conseillère juridique du mouvement pour la décriminalisation de l'homosexualité en République d'Irlande dans les années 70, elle a encore marqué son engagement de plus de 40 ans en prenant fortement position à l'occasion du référendum pour le droit des personnes lesbiennes, gays, bies et trans' au mariage.
  • Pour la Pologne, Ilona Lepkowska. Scénariste primée, surnommée « la Reine des séries polonaises », elle est récompensée pour son courageux travail de ces dernières années et notamment pour avoir créé l'histoire d'un couple gay dans une série polonaise à succès.
  • Pour la Suisse, Florian Vock et Jazzmin Dian Moore, militant-e-s très actifs-ives. Par son activisme (création d'association et d'un magazine pour les jeunes, prises de position sur le don du sang, etc.), Florian Vock génère une forte attention des médias sur les droits des personnes LGBT.  Jazzmin Dian Moore a une très intense activité sur les réseaux sociaux et a co-fondé un gala de charité pour les associations LGBT suisses.

Pour plus de détails sur ces différent-e-s lauréat-e-s, suivre ce lien :  https://www.sos-homophobie.org/article/prix-europeens-de-la-tolerance-2016

La remise de ce prix est l’occasion pour SOS homophobie de rappeler l’importance du combat européen contre les LGBT-phobies. Face à la montée de la violence et de la haine, il est nécessaire que  toutes celles et tous ceux qui s’engagent en faveur des droits des personnes LGBT s’unissent et se rassemblent.