SOS homophobie interpelle les candidat.e.s à l’élection présidentielle

Dimanche 23 avril 2017 aura lieu le premier tour de l’élection présidentielle. Pour que chacun.e vote en toute connaissance de cause sur les thèmes fondamentaux relatifs aux personnes lesbiennes, gays, bies, trans et intersexes (LGBTI), SOS homophobie a proposé aux candidat.e.s de remplir un questionnaire détaillé. De plus, elle leur a proposé de signer la Charte d’engagement moral de SOS homophobie pour les personnes LGBTI, afin de mesurer leur intérêt sur ces questions. Sans valoir consignes de vote, ces outils permettent à chacun.e de les aider à choisir leur candidat.e à l’élection présidentielle.

Questionnaire détaillé sur six thèmes fondamentaux pour les LGBTI
Les réponses au questionnaire ont pour but d’éclairer les citoyennes et les citoyens sur le positionnement des différent.e.s candidat.e.s sur six thématiques fondamentales : droits des personnes trans’ et intersexuées, couple et parentalité, santé et accès aux soins, éducation, lutte contre les discriminations, international et médias. Quatre candidats ont rempli le questionnaire détaillé: Nicolas Dupont-Aignan, Benoît Hamon, Jean-Luc Mélenchon, Philippe Poutou. 
Vous trouverez les réponses au questionnaire détaillé aux candidat.e.s à l’élection présidentielle en cliquant ici

Charte d’engagement moral pour les LGBTI
Afin de mesurer l’intérêt porté par les candidat.e.s à l’élection présidentielle pour les sujets LGBTI, SOS homophobie leur a adressé une Charte d’engagement moral. Nathalie Arthaud, Jacques Cheminade, Benoît Hamon et Emmanuel Macron ont signé cette Charte. Elle encourage le/la futur.e Président.e à s’engager au cours de son mandat contre les LGBTIphobies et pour la mise en place de politiques publiques apportant de nouveaux droits aux lesbiennes, gays, bi.e.s, trans et intersexes. 
Vous trouverez la Charte en cliquant ici

SOS homophobie en appelle à la vigilance et à la mobilisation de chacun.e 
SOS homophobie reste résolument non partisane et sa seule ligne est la défense des personnes LGBTI. En cette période charnière où l’homophobie et la transphobie persistent et s’ancrent dans la société française, nous sommes à un moment où nous devons exercer notre liberté et notre responsabilité. La prise de connaissance et l’analyse des réponses au questionnaire détaillé et des propositions de chaque candidat.e sur les sujets LGBTI dans son programme sont indispensables. Choisir aujourd’hui, c’est dessiner le monde dans lequel nous voulons vivre demain. Des libertés et des droits nouveaux pour les personnes LGBTI ont été adoptées ces dernières années. Certain.e.s candidat.e.s proposent de les remettre en cause. En contradiction avec les revendications de SOS homophobie, ces programmes apparaissent comme étant clairement homophobes. L’association invite chacun.e à examiner attentivement les réponses au questionnaire ainsi que, pour celles et ceux qui ne l’ont pas rempli, à comparer leurs programmes spécifiquement sur les questions LGBTI.

De nombreux combats restent à mener pour les droits et libertés des personnes LGBTI. Il reviendra au prochain ou à la prochaine Président.e de la République de se saisir de ces chantiers. L’ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) pour toutes devra être faite. La reconnaissance de toutes les familles, la reconnaissance du parent social, un changement d’état civil entièrement libre et gratuit, la fin des mutilations des intersexes, la protection réelle des réfugié.e.s LGBTI, le lancement d’un grand plan pour la santé des femmes lesbiennes et bies sont des priorités.

Dans les prochaines semaines, SOS homophobie restera vigilante à la bonne tenue du débat public. Elle en appelle à la responsabilité des femmes et hommes politiques et des médias pour qu’aucun discours dévalorisant, même sous couvert d’humour, ne soit prononcé à l’encontre des personnes LGBTI. De plus, l’association diffusera pour les élections législatives une Charte d’engagement moral à destination des candidat.e.s à cette élection afin de les sensibiliser aux questions LGBTI.

Retrouvez l’ensemble des outils de campagne de SOS homophobie sur le mini-site dédié en cliquant ici