SOS homophobie lance #QUEERSUPERPOWER, sa nouvelle campagne pour dénoncer les discriminations vécues par les personnes LGBT+ racisées

SOS homophobie dévoile sa nouvelle campagne de communication, “#QUEERSUPERPOWER”, imaginée en partenariat avec l’artiste Estelle Prudent. Elle vise à informer le grand public sur les doubles discriminations vécues par des personnes LGBT+ racisées.

À mi-parcours dans l’analyse des témoignages recueillis dans le cadre de l’enquête sur le vécu des personnes LGBT+ racisées lancée le 21 mars 2017*, SOS homophobie fait les constats accablants de l’absence de représentation et de visibilité des personnes LGBT+ racisées, et du racisme minant la communauté LGBT+.

La campagne #QUEERSUPERPOWER vise à briser cette dynamique d’invisibilisation vécue par les personnes LGBT+ racisées. Elle agit sur le champ des représentations avec des affiches présentant des modèles exclusivement LGBT+ et racisé·e·s. Elle est un acte fort, une prise de position unique.

Sur les six affiches la composant, des situations ancrées dans la réalité font écho aux notions de racisme, d’exotisation, d’invisibilisation, de préjugés ou encore d’exclusion qui touchent la communauté LGBT+. Elles dénoncent et visibilisent ces doubles discriminations telles que vécues au quotidien par les modèles.

Ce projet est porté par le groupe Racisme et diversité ethnique de l’association. Imaginé en partenariat avec l’artiste Estelle Prudent, il s’inspire de sa série photographique du même nom. Sur les photographies de l’artiste, les modèles tiennent avec fierté une plaque de plexiglas avec des mots marqués au feutre blanc. Des mots qui expriment leur parcours, leur vécu, dans une démarche d’élévation et d’émancipation.

La campagne d’affichage #QUEERSUPERPOWER s’inscrit dans la volonté de SOS homophobie d’affirmer son engagement auprès de toutes les personnes LGBT+, quelle que soit leur communauté ethnique, leur couleur de peau ou leurs origines. SOS homophobie confirme son statut d’observatoire des LGBT+phobies en France en s’assurant que ses services d’écoute, d’aide aux victimes et de sensibilisation, couvrent l’intégralité des LGBT+phobies, sous toutes leurs formes, leur pluralité et leurs spécificités, et sur l’ensemble du territoire français. Dans la continuité de l’enquête nationale sur le vécu des personnes LGBT+ racisées lancée en mars 2017, le Rapport sur l’homophobie 2018, baromètre annuel qui mesure les LGBTphobies en France, intégrera cette année un nouveau chapitre dédié aux LGBTphobies dans les Outre-mer.

*Une personne racisée est une personne pouvant être réduite à sa couleur de peau, ses origines ou son appartenance ethnique réelle ou supposée.

Affiche #QueerSuperPower 1

Affiche #QueerSuperPower 2

Affiche #QueerSuperPower 3

Affiche #QueerSuperPower 4

Affiche #QueerSuperPower 5

Affiche #QueerSuperPower 6