SOS homophobie souhaite une bonne fête à tous les papas

A l’occasion de la fête des pères, et alors qu’il y a quelques jours l’adoption de la proposition de loi « Autorité parentale et intérêt de l’enfant » a été repoussée à l’Assemblée nationale, SOS homophobie tient à rappeler son soutien à toutes les familles et appelle au vote rapide d’une loi Famille juste, égalitaire et protectrice.

Le 22 mai dernier, l’examen de la loi Famille présentée par le gouvernement a été reporté, victime de l’obstruction menée par l’opposition. Pendant deux jours, nous avons malheureusement été les témoins de la triste répétition des débats autour de la loi ouvrant le mariage et l’adoption aux couples de personnes de même sexe. Alors que la loi proposée n’était qu’une loi a minima, la sécurité et la protection de toutes les
familles ont de nouveau été sacrifiées.

Aujourd’hui, l’absence de reconnaissance juridique de la parentalité non biologique entretient l’insécurité juridique des enfants dans des milliers de familles. Les droits des beaux-parents, des co-parents ou des parents sociaux sont toujours niés. Pourtant, il s’agit simplement de reconnaître enfin la diversité des familles, de leur offrir un cadre juridique protecteur et de permettre à chaque enfant de vivre et d’être éduqué-e par des parents reconnus, quelle que soit leur orientation sexuelle.

Comme à l’occasion de la fête des mères, SOS homophobie a envoyé pour la fête des pères à l’ensemble des parlementaires une carte postale rappelant notre soutien à tous les papas. Elle représente une famille ordinaire, un couple marchant dans la rue avec ses deux enfants. Les familles LGBT sont des familles comme les autres, ayant besoin de reconnaissance et de droits pour élever leurs enfants.


SOS homophobie en appelle à la responsabilité de chacun-e pour que la sécurité des enfants de toutes les familles soit assurée. Il en va de l'intérêt supérieur de l'enfant.

Contact presse : Yohann Roszéwitch, président - 06 28 32 02 50 - yohann.roszewitch@sos-homophobie.org