SOS homophobie soutient la presse LGBT

Au cours des dernières semaines, nous avons appris avec regret les difficultés financières auxquelles faisaient face deux des principaux titres de la presse française LGBT (lesbienne, gay, bi et trans), Yagg et Têtu. SOS homophobie leur apporte son entier soutien.

Alors que le magazine Têtu vient de fêter ses vingt ans, il a annoncé le 1er juin dernier avoir été placé en redressement judiciaire. Quinze jours plus tard, le média en ligne, Yagg, rendait également publiques ses difficultés financières. Dans les deux cas, les deux titres sont menacés de disparition.

La presse LGBT offre une visibilité nécessaire aux personnes lesbiennes, gays, bi-e-s et trans dans notre société, aux difficultés auxquelles elles font face, aux combats qu’il est nécessaire de mener pour conquérir et préserver leurs droits et leurs libertés. Grâce à un traitement toujours respectueux de l’actualité LGBT, Yagg et Têtu constituent des exemples pour que le reste de la presse française aborde avec justesse les questions relatives aux personnes LGBT.

Alors que les Marches des Fiertés sont l’occasion d’affirmer les droits et les libertés des personnes LGBT, SOS homophobie appelle chacune et chacun à soutenir Yagg et Têtu afin que la voix des personnes lesbiennes, gays, bi-e-s et trans puisse continuer d’être portée dans la presse française.

Pour s’abonner à Yagg : http://yagg.com/abonnements

Pour s’abonner à Têtu : http://boutique-aboweb.com/tetu/www/product/index/id/1

Contact presse :
Yohann Roszéwitch, président
06 28 32 02 50 -