A Sotchi, les athlètes homosexuel-le-s et bisexuel-le-s devront rester au placard