Tournée du chanteur Admiral T : SOS homophobie appelle à la vigilance

Le chanteur Admiral T entame le 26 octobre une série de concerts en France au Centre culturel municipal John Lennon à Limoges (Haute-Vienne).

Admiral T a écrit et interprété des chansons violemment homophobes telles que "Makoumé" ou "Batty Boy Dead", qui appellent à la violence, à la haine et à l'extermination des homosexuels.

Si le chanteur a ultérieurement tenté de minimiser la portée de ses textes, sans jamais les renier, SOS homophobie n'est nullement persuadée qu'il ait modifié son opinion, s'en défendant sous prétexte d'une pseudo culture rap antillaise qui considérerait comme inférieurs les homosexuels, entre autres catégories d'êtres humains à discriminer.

Cette attitude est particulièrement préoccupante et condamnable dans la mesure où les genres musicaux (rap, dancehall, ragga...) en cause sont écoutés par des jeunes, dont les repères sont encore flous et les caractères encore malléables. Certains de ces jeunes, encouragés par ces chansons, peuvent verser dans la violence envers les homosexuels, ce que constate trop souvent l'association tant dans les établissements d'enseignement que devant les tribunaux.

SOS homophobie a donc alerté les responsables des salles de concert, les Procureurs de la République et les Préfets des villes concernées par cette tournée, et rappelé que la loi n°2004-1486 du 30 décembre 2004 punit d'un an de prison ou de 45.000 euros d'amende les auteurs de provocation à la haine, à la violence ou à la discrimination à raison de l'orientation sexuelle.

SOS homophobie appelle l'ensemble de ses militants et de ses sympathisants à se mobiliser pour surveiller les concerts d'Admiral T afin que les éventuelles manifestations d'homophobie constatées ne demeurent pas impunies.
SOS homophobie
www.sos-homophobie.org
Ligne d'écoute anonyme : 0810 108 135 ou 01 48 06 42 41
Secrétariat presse : 06.28.32.02.50 /