Un coup de sifflet contre l’homophobie : à vous de jouer !

Le ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports lance une campagne de lutte contre l’homophobie et la transphobie dans le sport reposant notamment sur des affiches ayant pour slogan « Un coup de sifflet contre l’homophobie » (www.sports.gouv.fr/CoupdeSifflet). SOS homophobie s’associe pleinement à cette action et salue cette initiative des pouvoirs publics.

Les témoignages que nous recevons montrent la banalisation, voire l’omniprésence, des insultes à l’égard des personnes lesbiennes, gays, bi-e-s et trans (LGBT) dans les stades et les piscines, sur les cours de tennis, et les pistes d’athlétisme, dans les clubs de sport comme lors des grandes rencontres internationales. Ces insultes LGBTphobes nourrissent les stéréotypes et les préjugés qui légitiment ensuite les violences physiques, l’exclusion (refus de jouer contre une équipe comportant des personnes homosexuelles par exemple), le rejet ou encore le harcèlement à l’encontre des lesbiennes, des gays, des bi-e-s ou des trans.

Face à cette haine, les personnes LGBT préfèrent souvent rester invisibles. Les témoignages que notre association reçoit révèlent le tabou autour de l’orientation sexuelle et de l’identité de genre dans le sport. Ce silence entrave la capacité des victimes à réagir face aux violences auxquelles elles font face ; il freine la prévention contre l’homophobie et la transphobie.

Seule l’union – un travail d’équipe – peut permettre de lutter contre la lesbophobie, la gayphobie, la biphobie et la transphobie. SOS homophobie y participe activement à travers le soutien qu’elle peut apporter aux victimes et à leurs proches ou grâce aux actions de sensibilisation qu’elle peut mener auprès des acteurs concernés afin que chacun-e puisse pratiquer un sport sans risque et sans crainte quelle que soit son orientation sexuelle ou son identité de genre.

SOS homophobie appelle à un large relais de cette campagne de lutte contre les LGBTphobies. Elle invite symboliquement chacun-e à se filmer en train de siffler contre l’homophobie dans le sport et à diffuser leur vidéo sur les réseaux sociaux.

Contact presse :
Yohann Roszéwitch, président
06 28 32 02 50 -