«On va casser du PD » : SOS homophobie partie civile au procès d’un membre du GUD jugé en appel pour provocation à la haine homophobe

SOS homophobie se porte partie civile dans le cadre du procès de Pierre-Nicolas Nups, membre du Groupe d’Union Défense (GUD). L’audience se tiendra ce jeudi 23 novembre 2017 devant la Cour d’appel de Nancy.

En mai 2013, Pierre-Nicolas Nups publiait sur Facebook une vidéo intitulée « On va casser du PD » dans laquelle un personnage de fiction appelle à « trouver des matraques et des pédales » pour « casser du PD ». Pierre-Nicolas Nups a été condamné en première instance en avril 2017 pour provocation à la haine ou à la violence homophobe à une peine de 6 mois de prison avec sursis, 5 ans d’inéligibilité et d’interdiction d’exercer des fonctions juridictionnelles et à verser 1 000€ de dommages et intérêts et 1 500€ de frais de justice à chacune des quatre associations qui s’étaient portées partie civile, dont SOS homophobie.

M. Nups a fait appel et sera à nouveau jugé ce jeudi 23 novembre devant la Cour d’appel de Nancy. SOS homophobie sera représentée lors de cette audience par Me Michel Worms, avocat près la Cour d’appel de Metz.

SOS homophobie rappelle que les témoignages d’actes homophobes ont augmenté de 19,5% selon le rapport annuel 2017 de l’association. La diffusion de contenus homophobes sur internet encourage, nourrit et légitime la haine à caractère homophobe qui peut se traduire en actes réels graves.