6. Donnerez-vous les moyens à un organisme public de lutter efficacement contre l'homophobie et la transphobie sur Internet ?

Internet est un média qui permet une grande liberté de parole, mais où les propos homophobes et transphobes, discriminants voire menaçants, sont légion. Bien qu'un arsenal juridique existe déjà pour lutter contre des propos discriminants sur Internet, il n'est ni assez connu ni suffisamment appliqué pour être véritablement efficace.

En effet, les éditeurs de sites et les internautes contributeurs ne sont pas suffisamment informés de l'aspect délictuel des propos homophobes et transphobes et de leurs conséquences. Ainsi, chaque année, SOS homophobie rappelle dans son Rapport annuel qu'Internet reste le premier lieu d'expression de l'homophobie et de la transphobie.

Il est indispensable qu'un organisme, existant ou à créer, puisse effectuer des actions de sensibilisation pour aider à l'identification et à la répression des propos homophobes et transphobes sur internet, dans le respect des libertés fondamentales de chacun.

Si vous êtes élu-e, donnerez-vous les moyens à un organisme public de lutter efficacement contre l'homophobie et la transphobie sur Internet ?
Si oui, de quelle manière et dans quel délai ?
Si non, quelle alternative proposez-vous ?

Les réponses des candidat-e-s

Le tableau ci-dessous synthétise la réponse des candidat-e-s, l'ordre de présentation des candidat-e-s correspondant à celui du tirage au sort du Conseil Constitutionnel le 16 mars 2012

En plus du tableau de synthèse ci-dessous, vous pouvez télécharger notre analyse des réponses des 10 candidat-e-s à ces 12 questions.

Les réponses détaillées des candidat-e-s sont également disponibles en cliquant sur leur nom ou leur photo.

Les boutons verts représentent les réponses positives. Les boutons rouges représentent les réponses négatives ou jugées insuffisantes par l'association. La mention "NSP" est utilisée quand les candidat-e-s n'ont pas répondu à la question posée.

  Eva
Joly
Marine
Le Pen
Nicolas
Sarkozy
Jean-Luc
Mélenchon
Philippe
Poutou
Nathalie
Arthaud
Jacques
Cheminade
François
Bayrou
Nicolas
Dupont-Aignan
François
Hollande
Donnerez-vous les moyens à un organisme public de lutter efficacement contre l'homophobie et la transphobie sur Internet ? OUI NON NON OUI NSP NSP NSP OUI OUI OUI

Consulter le tableau de synthèse des réponses à toutes les questions...

Les actions de SOS homophobie

Afin de sensibiliser les utilisateurs des réseaux sociaux à la nécessité de lutter contre l'homophobie sur Internet, SOS homophobie diffuse trois visuels parodiant des logos de sites internet célèbres : "Google" devient "Gouine", "Facebook" devient "Fiotte" et "Twitter" devient "Travelo" (voir communiqué de presse) : Gouine Fiotte Travelo