Conclusions

Cette neuvième édition du Rapport sur l'homophobie a été construite à partir de quatre sources :

  • les témoignages d'homophobie reçus au cours de l'année 2004,
  • le travail effectué par les différentes commissions de SOS homophobie,
  • le suivi de l'actualité sur la période mars 2004/février 2005,
  • l'analyse de la presse sur la même période.

Les témoignages reçus en 2005

En 2004, nous avons reçu 587 appels sur notre ligne et 554 mails sur notre site. Ainsi que le montrent la typologie des témoignages et le Panorama 1997-2004, ce sont majoritairement des hommes, âgés de 25 à 50 ans, qui nous ont contactés.

Par contre, le pourcentage de témoignages provenant de province a augmenté, passant de 49% en 2003 à 55% en 2004. La tendance à la hausse de cette catégorie de témoignages se confirme donc une nouvelle fois, traduisant nos efforts de communication en province.

Le premier motif d'interpellation de l'association reste l'homophobie dans le monde du travail : 22% des témoignages reçus en parlent. Viennent ensuite l'homophobie subie dans le voisinage et dans les lieux publics (11% pour chacune de ces catégories) et l'homophobie dans la famille (8%).
5% des témoignages dénoncent l'homophobie dans les commerces et services, 4% en milieu scolaire et dans la police. 4% également des appels et des mails témoignent d'un mal de vivre.
En bas de tableau se retrouvent l'homophobie des professionnels de la santé, des responsables religieux et des magistrats.

Cette répartition des témoignages est sensiblement la même qu'en 2003, y compris pour les agressions physiques qui sont mentionnées dans 13% des cas.