La parole à l'association COMIN-G

COMIN-G est une association créée en 2004. Elle a pour objectif premier de lutter contre les LGBTphobies au sein des ministères économiques et financiers.

Les signalements de discriminations ou harcèlements à caractère LGBTphobe qui concernent les agent-e-s des finances n’ont pas été plus nombreux en 2015. Le nombre de signalements qui nous sont parvenus a diminué, mais nous sommes conscients que cela ne signifie pas que les faits ont été moins nombreux. D’ailleurs, nous constatons et regrettons toujours des comportements LGBTphobes. Un exemple en plein Bercy : on a retrouvé une affiche ministérielle de lutte contre l’homophobie arrachée et jetée au sol devant un local syndical.

Pour COMIN-G, 2015 a surtout été l’année de l’adoption de « 10 engagements contre l’homophobie »  par les ministères économiques et financiers.

Ces 10 engagements ont été adoptés à l’issue d’une discussion longue et riche lors de groupes de travail qui rassemblaient les organisations syndicales et l’administration, avec l’expertise de notre association.

Ils ont été présentés en juin 2015 par la chef de cabinet d’Emmanuel Macron, ministre de l’Économie, en présence de la DRH ministérielle, de la délégation à la diversité et des organisations syndicales.

Le premier engagement est d’agir explicitement en faveur de l’égalité des droits et lutter contre les discriminations liées à l’orientation sexuelle et l’identité de genre. Concrètement, les procédures et règles RH doivent être vérifiées, les cadres doivent être formés, les initiatives locales doivent être encouragées. De plus, des fiches pratiques à destination des managers, des services RH, et des agents ont été rédigées, elles doivent être diffusées prochainement.

Autre engagement important, un partenariat doit voir le jour entre les ministères et COMIN-G en 2016. Ce partenariat devrait enfin nous donner accès aux écoles de formation des douanes, de la répression des fraudes, de l’INSEE et des finances publiques par exemple, ce que nous réclamons depuis la création de l’association il y a 12 ans !

Afin de s’assurer que l’ensemble des mesures sera respecté, les ministères se sont engagés à prendre les sanctions adéquates en cas de situations avérées de discriminations, et la mise en œuvre des engagements fera l’objet d’un suivi quantitatif et qualitatif qui reste à définir.

Les discriminations qui touchent les lesbiennes, les gays, les bis et les trans au travail sont trop souvent le fait d’individus qui cherchent à appuyer là où ils peuvent faire mal. Les managers et représentants du personnel sont parfois démunis face à certaines situations. Mettre en place une politique de prévention, en sensibilisant les représentants du personnel et en amenant l’employeur à s’engager, devrait, nous l’espérons, porter ses fruits dans les prochaines années et protéger, autant que possible, les collègues lesbiennes, gays, bis et trans.

Nous avons d’ailleurs continué en 2015 à travailler avec les syndicats, dans une démarche commune à l’association Homoboulot et les associations professionnelles qui en sont membres, notamment en utilisant des affiches Homoboulot. L’implication croissante des organisations syndicales montre leur prise de conscience tant de l’importance de cette thématique que de la nécessité de se l’approprier pour mieux former les représentants du personnel.

Notre objectif reste celui du slogan d’Homoboulot : « Au travail, tous égaux, pas de distinguo ».

COMIN-G,
association des personnels lesbiennes, gays, bis et trans du ministère de l’Économie, des Finances et de l’Industrie