Contraints de déménager

Un couple habitant le Nord de la France appelle SOS homophobie suite à l'agression d'une vingtaine de jeunes, qui ont mis feu à leurs persiennes et jeté des parpaings sur la maison.

Les 2 hommes sont particulièrement exaspérés, et sur les "nerfs". Ils vont déménager, ont prévenu leur propriétaire "car ce n'est plus possible". Sans indiquer le motif du déménagement, la peur de l'incompréhension.

Les 2 hommes ont porté plainte à cause des dégâts matériels, mais sont désabusés "face à la police qui ne fait rien". Ils n'ont cependant pas précisé le caractère homophobe des insultes. Ils sont désespérés. L'un des 2 est au bord de la dépression.

Habitant un quartier difficile, le couple dit être discret et ne pas provoquer. Ils ont peur des conséquences sur leur activité professionnelle, et d'être "identifiés". C'est le médecin du couple qui les a encouragés à déménager.
Réponse de SOS homophobie: 

Après une longue écoute, qui permet de rassurer quelque peu le couple, nous évaluons les différentes possibilités :
- le dépôt de plainte pour agression homophobe
- la saisie du gestionnaire de l'immeuble

Après une longue discussion, le couple raccroche. Le déménagement est pour bientôt...