Émilie à qui son CPE dit « Je vais te gaver toi, je vais te gaver ».

Émilie travaille dans l’enseignement. Elle appelle en septembre, très angoissée à l’idée de retourner au travail. Le jour de la rentrée, le conseiller principal d’éducation l’a littéralement attrapée devant des élèves et d’autres enseignants en lui lançant : « Je vais te gaver toi, je vais te gaver. »
Le CPE est très imposant physiquement. Selon Émilie, c’est parce qu’elle n’a jamais voulu rentrer dans le jeu de cet homme séducteur et a toujours refusé de plaisanter avec lui ou de lui faire la bise qu’il se comporte ainsi.

Émilie à qui son CPE dit « Je vais te gaver toi, je vais te gaver ». La lesbophobie existe.