Séverine à qui son psychiatre dit « Vous n’êtes pas une vraie femme, à peine une fille » et « l’homosexualité est un choix ».

Séverine consulte un psychiatre pour des insomnies et crises de panique. Au premier rendez-vous, il tente de lui faire douter de son orientation sexuelle en émettant des jugements de valeur : « L’homosexualité est un choix. »
Après lui avoir demandé si elle mettait des robes et du rouge à lèvres, il conclut ainsi la consultation : «Vous
n’êtes pas une vraie femme, à peine une fille. »

Séverine à qui son psychiatre dit « Vous n’êtes pas une vraie femme, à peine une fille » et « l’homosexualité est un
choix ».
La lesbophobie c’est aussi dans la santé