Une violence quotidienne

Chantal, trans, commande un café dans un bar parisien. 
Le patron l’appelle “Monsieur”. Chantal le corrige “non, c’est Madame” mais le patron s’énerve, l’insulte : “Il y en a marre des gens de votre espèce. Il y a des endroits spécialisés pour vous” et finit par la mettre à la porte.
Elle a déposé une [url=/guide-pratique/plainte]main courante[/url].

Réponse de SOS homophobie: 

Lors de son appel sur la ligne d'écoute de SOS homophobie, les écoutants ont aidé Chantal pour le dépot de la [url=/guide-pratique/plainte]main courante[/url]. Ils lui ont également indiqué quelles sont les [url=/guide-pratique]lois en vigueur contre l'homophobie[/url].