Une violence quotidienne

Chantal, trans, commande un café dans un bar parisien. 
Le patron l’appelle “Monsieur”. Chantal le corrige “non, c’est Madame” mais le patron s’énerve, l’insulte : “Il y en a marre des gens de votre espèce. Il y a des endroits spécialisés pour vous” et finit par la mettre à la porte.
Elle a déposé une main courante.

Réponse de SOS homophobie: 

Lors de son appel sur la ligne d'écoute de SOS homophobie, les écoutants ont aidé Chantal pour le dépot de la main courante. Ils lui ont également indiqué quelles sont les lois en vigueur contre l'homophobie.